Après un été marqué par la violence, le Rassemblement national dénonce “l’ensauvagement” de Nice

Philippe Vardon ensauvagement Nice
Philippe Vardon, en mars 2020. Photo : Hadrien Acaldi pour Nice-Presse

pollution air Nice

Ne ratez aucune info avec notre newsletter

Une fois par semaine, l'essentiel de l'actu qui vous concerne

L’opposition RN va distribuer dans les prochains jours 30.000 flyers pour “alerter la population” sur l’insécurité de la ville, pointant le bilan des crimes et délits commis depuis le 1er janvier à Nice : au moins 13 fusillades et 24 attaques au couteau.

VIE LOCALE — “L’insécurité n’a pas pris de vacances à Nice” pose Philippe Vardon ce lundi 31 août, entouré des autres élus Rassemblement national au conseil municipal. “On a assiste à une situation explosive avec un ensauvagement de la ville.” Le champ lexical est emprunté de façon très assumée au livre de Laurent Obertone, La France orange mécanique, paru en 2013.

Attaques au couteau à Nice: que se passe-t-il?

Devant lui, un tract qui sera distribué un peu partout dans les prochains jours. On y trouve le décompte médiatique (celui de Nice-Presse, en l’occurence) : 24 attaques au couteau, 13 fusillades depuis le début de l’année. Et le slogan choisi pour cette campagne, simple et basique : “Ramenons la sécurité dans notre ville !”.

“Les caméras ne servent à rien”

“En 2008, Estrosi promettait de terroriser les voyous : au bout de douze années de mandat, c’est à un échec absolu que l’on assiste” pointe encore le patron du parti lepéniste dans la capitale azuréenne. “Il suffit de sortir dans la rue dans n’importe quel quartier pour entendre que tous les Niçois en parlent !”

“Le maire est dans une communication outrancière et une passion du gadget. Prenez les caméras : ça ne sert plus à rien, la racaille se filme elle-même aujourd’hui sur les réseaux sociaux ! Les délinquants sont dans une glorification évidente de leur propre violence” pointe-t-il.

“Christian Estrosi est dans le déni. Juste avant le second tour des municipales, il disait dans Nice-Presse (allusion à cet entretien, NDLR) que le quartier des Moulins était un exemple formidable de la politique de la ville. Quelques jours plus tard, il y avait une vague de fusillades !”

Tolérance zéro

Au rang des propositions, locales d’abord : “Il faut dix postes de police véritables en ville, pas seulement des vestiaires ou des locaux techniques. Les Niçois doivent pouvoir y être accueillis. Ils doivent aussi voir du bleu dans la ville via l’intensification des patrouilles.”

Toute l’actualité des faits-divers près de chez vous est sur Nice-Presse

Et nationales : “Il faut obtenir l’expulsion des délinquants et criminels étrangers : avec ça, on aurait renvoyé dans son pays le terroriste du 14-juillet avant qu’il ne puisse passer à l’acte (Mohamed Lahouaiej-Bouhlel était effectivement de nationalité tunisienne, plusieurs fois condamné en France pour violences, vols et dégradations, NDLR).”

“Il faut absolument une tolérance zéro et une justice qui agisse vite et fort, avec une promptitude et une certitude de la peine.”

Avant de conclure par un tacle à peine subtil à destination du maire : “Si on n’est pas capable de voir la réalité en face et d’agir en conséquence, on part refaire du vélo ou de la moto.”

D’après un nouveau sondage Elabe pour BFMTV publié ce 31 août, 58% des Français jugent que la sécurité des biens et des personnes se dégrade en France depuis quelques années.
Actus, bons plans, échanges, photos,..., rejoignez les 4,500+ membres de notre groupe Facebook Nous, les Niçois!
Publicité
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pollution air Nice

Ne ratez aucune info!

Inscrivez-vous à notre newsletter

Total
102
Share