L'émission Télématin a réagi sur les réseaux sociaux à des "propos maladroits" tenus par son présen­tateur samedi à l'encontre d'un artiste.

La vanne n'aura fait rire personne. Samedi, la chroni­queuse de Télématin Julia Livage avait choisi de mettre en valeur le travail du choré­graphe Sadeck Waff, un artiste connu pour mêler à la fois la danse et les illusions d'optique.

Certaines de ses créations s'inspirent de la "murmu­ration", ce moment où plusieurs oiseaux regroupés forment ce qui ressemble à un nuage en mouvement.

Alors que les images étaient diffusées et qu'il se croyait peut-​être hors-​antenne, l'animateur Laurent Bignolas a lancé une blague d'un goût douteux.

"C'est une idée pour tous ceux qui ont l'habitude de voler, mais dans les grands magasins seulement. Comme ils sont fermés, autant faire de la 'chouré­graphie'", a lâché le présen­tateur, dans un silence total.

"Ok… Je n'ai rien à ajouter", a réagi Julia Livage. 

La blague n'a pas du tout amusé le principal intéressé. 

"Je suis en train de m'énerver tout seul. Ça veut vraiment dire qu'au lieu d'aller voler dans les magasins, parce qu'ils sont fermés, j'ai du temps pour faire de la 'chouré­graphie'", a noté Sadeck Waff sur son compte Instagram samedi. 

Et d'ajouter :

"En tout cas, bien joué le malaise sur le plateau. Très bien placé. Magnifique"

"Inapproprié"

Sur Instagram, le compte de l'émission a présenté ses "sincères excuses" le lendemain, pour des "mots totalement inappro­priés et involon­tai­rement blessants" envers le choré­graphe et les téléspec­ta­teurs. "

"Ils ne reflètent en rien le respect et l'admiration que nous avons pour votre travail ; celui que nous avons souhaité mettre en lumière hier et que nous conti­nuerons à suivre".

Le présen­tateur Laurent Bignolas, que l'on dit sur la selette à France 2, a téléphoné à l'artiste pour lui présenter ses regrets.

"Je ne suis pas quelqu'un qui aime bien les histoires, qui aime attiser la haine. Mais si j'ai posté ça, c'est vraiment pour dire stop !" a développé Sadeck Waff sur ses réseaux. "On n'en peut plus, il faut arrêter ça, il faut arrêter de banaliser ça".

"Je l'ai pris très person­nel­lement, par rapport à mes origines"

Sadeck Waff dans Touche pas à mon poste ! ce lundi 12 avril.

"Laurent Bignolas m'a dit que c'était maladroit et qu'il n'avait voulu cibler personne" a-​t-​il conclu chez Cyril Hanouna.

Réagissez