CARTES. Fusillades à Nice et Toulon, 100 policiers en renfort : Chaud début de semaine sur la Côte d’Azur

Fusillades Nice Toulon
Photo : Cyril Thorel / Police nationale

pollution air Nice

Ne ratez aucune info avec notre newsletter

Une fois par semaine, l'essentiel de l'actu qui vous concerne

Des tirs en pleine rue ont éclaté dans les deux villes en ce début de semaine. À Nice, un commando équipé d’armes de guerre a blessé un homme qui s’est enfui. À Toulon, un “caïd marseillais” a été assassiné devant sa femme et ses enfants.

Fusils d’assaut et “commando” en pleine rue à Nice

La police a bouclé lundi 20 juillet au matin le quartier des Moulins vers neuf heures après une nouvelle alerte aux coups de feu. Un homme a été blessé par des tirs d’armes de guerre. Les tireurs sont en fuite.

Comme nous vous le développions dans cet article, des douilles ont été retrouvées sur place. Dans le Nice-Matin du jour, les témoins parlent de “fusils à pompe”, d’armes automatiques et de “kalashnikov”.

Trois personnes ont été entendues sous le régime de la garde à vue par les enquêteurs, avant d’être relâchées. Un homme aurait été blessé, mais il s’est enfuit.

Fusillades sur la Côte d’Azur, les derniers développements

Les – rares – témoins qui ont bien voulu témoigner ont décrit un “commando, une dizaine d’hommes vêtus de noir, cagoulés, gantés.” 

Fusillades Nice Toulon juillet 2020
Visuel : Nice Presse

D’après un décompte effectué par nos journalistes (voir notre décryptage), il y a eu 11 fusillades dans les rues de Nice depuis le début de l’année, dont plusieurs avec des armes de guerre. Plus d’une dizaine de personnes ont été blessées.

Christian Estrosi a annoncé ce lundi avoir obtenu du ministère de l’Intérieur un renfort policier de 60 effectifs, en cours de déploiement sur le territoire.

Sur Azur TV ce mardi 21 juillet, l’éditorialiste Éric Revel a regretté “un ensauvagement de la société” et “une flambée des violences” qui ne peuvent pas seulement être “expliqués” par le déconfinement.

Nice Fusillades
Visuel : Nice Presse

À Toulon, un “caïd de la drogue” abattu en pleine rue devant les siens

Un trentenaire a été tué par balles, dans la nuit de lundi à ce mardi à Toulon (vers deux heures). Il s’agit de Djamel Lekhetari, une figure du trafic de drogues marseillais.

“Condamné en 2014 à huit ans de prison pour un trafic de cannabis et de cocaïne”, il aurait “continué à diriger ce trafic lorsqu’il était incarcéré” nous apprennent Var-matin et La Provence.

L’homme de 35 ans était sorti de prison il y a deux mois. Il a été assassiné devant sa compagne et ses deux enfants, dans sa voiture, en pleine rue. Les jours de sa femme, blessée à la cuisse, ne sont pas en danger.

La police pense “à une embuscade”. Reste à savoir s’il s’agit d’une affaire locale ou si le meurtre est lié à une connexion avec le milieu marseillais.

Une trentaine de membres des forces de l’ordre vont être déployés en renfort à Toulon, a annoncé le maire LR de Toulon Hubert Falco.

Toulon est ensanglantée depuis de nombreux mois par des fusillades à répétition, pour beaucoup liées aux stupéfiants.

Actus, bons plans, échanges, photos,..., rejoignez les 4,500+ membres de notre groupe Facebook Nous, les Niçois!
Publicité
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
pollution air Nice

Ne ratez aucune info!

Inscrivez-vous à notre newsletter

Total
10
Share