Confinement : à 18h, Castex devrait parler pour ne rien dire

jean castex
Gouvernement

Ne ratez aucune info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partagez cette info :

Total
15
Shares

Le Premier ministre ne devrait pas annoncer la réouverture des commerces de proximité… ni la fermeture des lycées, contrairement à ce qui a été, un temps, envisagé. Sous réserve d’un changement de braquet dans la journée.

À dix-huit heures ce soir, le Premier ministre expliquera que le situation s’améliore dans certaines zones, et reste catastrophique dans d’autres. Il dira aussi que le confinement montre de premiers signes encourageants, mais que toute amélioration notable dépend de la responsabilité collective. Et puis c’est tout.

D’après les dernières «indiscrétions ministérielles» qui circulent, Jean Castex ne devrait pas annoncer de nouvelles «mesures contraignantes».

Oubliée, la fermeture des lycées. Il lui aura été préféré un renforcement du protocole sanitaire — une fermeture partielle est toutefois envisagée dans les très grands établissements. Les petits commerces ne devraient pas non plus pouvoir relever le rideau.

Le conseil de Défense de ce jeudi 12 novembre au matin accouchera donc d’une souris. Entouré d’Olivier Véran, le ministre de la Santé, de Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie et de Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale, Jean Castex fera surtout de la «pédagogie» ce soir, c’est-à-dire de l’explication de chiffres.

Lire > 30 morts chaque jour : en région PACA, l’alarmante seconde vague de Covid-19

Un calendrier devrait être dévoilé pour que les Français aient «une visibilité» jusqu’à Noël. Mais pour l’instant, il n’y a pas grand chose de sûr à mettre dedans tant la situation évolue vite.

Toute l’actualité de la pandémie de Covid-19 avec notre page spéciale

À Nice, Christian Estrosi n’a pas attendu la fumée blanche gouvernementale pour avancer. Histoire de protéger au mieux notre système hospitalier, le maire a annoncé la création d’une zone de contrôle dans le secteur Libération, le retrait des chaises bleues et des bancs sur la Prom” et la demande transmise au préfet de l’instauration d’un couvre-feu de 20h à 6h dans la capitale azuréenne.

Nous faisions le point sur ces annonces hier soir dans cet article.

Partagez cette info :

Total
15
Shares
1 commentaire(s)
  1. TITRE : «Confinement : à 18h, Castex devrait parler pour ne rien dire…»

    Qu’en savez-vous ? Avez-vous vos entrées à Matignon ? Avez-vous eu les confidences de Castex ? Vous a‑t-il donné le contenu de sa déclaration à venir ?

    Nice Presse serait-il un organe de presse engagé politiquement, comme Minute, le Canard Enchaîné, le Point, Valeurs Actuelles, l’Humanité, le Figaro et autres organes «informateurs», pour en arriver à d’emblée critiquer ou émettre plus que des doutes sur une déclaration non encore effectuée par un premier Ministre ?
    Faites donc preuve d’un peu plus de cette rigueur «journalistique» qu’est censée vous avoir enseigné l’EDJ.

    A moins que vous ne tâtiez le terrain pour mesurer les réactions d’un public local souvent plus prêt à critiquer, et aller ainsi dans le sens de son poil pour provoquer le «buzz» et le «putaclic» qui rentabilise la «presse» sur internet. Nice Matin excelle déjà dans ce domaine !
    Alors, démarquez-vous avec plus de personnalité, vous n’en aurez que plus de lecteurs, trop souvent confirmés dans leurs tendances les plus négatives…

    Le lecteur que je suis n’a aucune préférence pour tel ou tel intervenant politique passé, présent, ou futur, même pas LREM, mais exprime ici le souhait de pouvoir être tenu au courant de faits qui soient le plus possible présentés de façon neutre, tout en se réservant une appréciation personnelle, quelle soit positive, négative, ou encore mieux, nuancée, qualité qui manque le plus à nos contemporains.

    Avec mes salutations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
Nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité, ainsi que nos mentions légales.
Découvrez la newsletter de Nice-Presse