Coronavirus : la fermeture des frontières “dangereuse et inutile”, d’après les spécialistes

L’idée serait inefficace, et dans certains cas plus dangereuse qu’autre chose, selon l’OMS et plusieurs spécialistes

pollution air Nice

Ne ratez aucune info avec notre newsletter

Une fois par semaine, l'essentiel de l'actu qui vous concerne

SANTÉ/DÉCRYPTAGE — À droite, à l’extrême droite, ils veulent fermer les frontières pour “éviter tout risque” face à l’épidémie de Coronavirus en Italie… sauf que cela ne servirait “à rien”.

Ainsi, il n’y aurait “pas beaucoup d’arguments scientifiques rationnels pour défendre cette mesure”, explique à l’Express Antoine Flahault, le directeur de l’Institut de santé globale à l’université de Genève.

“C’est inefficace et illusoire. Au moment où l’on l’instaure la fermeture des frontières, le virus s’est déjà diffusé suffisamment pour que cela ne soit pas efficace” — Antoine Flahault.

Pour notre département, frontalier avec l’Italie qui a connu ses premiers décès liés au virus, le député LR Éric Ciotti a demandé le rétablissement des contrôles à la frontière.

À LIRE AUSSI… Épidémie de Coronavirus: Ciotti (LR) réclame un plan d’urgence

À LIRE AUSSI… VIDÉO. Face au Coronavirus, “la question de l’annulation du Carnaval de Nice se pose” affirme Éric Ciotti

“Aujourd’hui ou demain, il faudra peut-être des contrôles aux frontières (…) Le gouvernement doit pouvoir le prévoir”, a également plaidé ce dimanche Marine Le Pen sur RTL.

Une réponse qui ne serait “pas adéquate” selon les scientifiques pour lutter contre la propagation du Covid-19.

Pas recommandé par l’UE… depuis 2011

“On s’aperçoit que c’est peu efficace. Pour que cela le soit, il faudrait que ces mesures touchent plus de 90 % de ces transports” développe le professeur Flahault.

“La fermeture des frontières doit être évitée compte tenu d’un niveau important d’interdépendance dans l’Union européenne” peut-on lire depuis octobre 2011 dans le Plan national de prévention et de lutte Pandémie grippale de l’UE.

“Un contrôle sanitaire aux frontières n’est efficace qu’au début de l’épidémie, lorsque les cas sont rares. En France, l’interruption des vols vers les destinations touchées est une mesure ayant peu d’effet” poursuivait le rapport.

Une mesure dangereuse?

Toutefois, si “la fermeture des frontières n’a jamais arrêté les épidémies”, elle peut potentiellement “retarder leur diffusion”, rappelait ce lundi 24 février sur Europe 1 le médecin épidémiologiste Éric d’Ortenzio (vidéo).

Outre le problème du manque d’efficacité immédiate de la fermeture des frontières, on peut aussi noter que la mesure peut s’avérer plus dangereuse qu’autre chose.

“Il a été dit et réitéré très clairement que les restrictions aux voyages et au commerce ne sont pas recommandées par l’Organisation mondiale de la santé”, soulignait fin janvier un porte-parole de l’organisation.

Pour “contrôler qui passe par les frontières et surveiller s’ils présentent des signes d’infection” encore faut-il qu’ils “passent par des points de passage officiels”. En cas de fermeture, un franchissement illégal augmenterait logiquement le risque de propagation du virus.

Le monde doit se préparer à une “éventuelle pandémie”, alertait hier l’Organisation mondiale pour la santé (OMS).

Près de 2.600 personnes ont été emportées par l’épidémie de Coronavirus (Covid-19) en Chine, sur 77.000 cas de contamination.

L’Italie est un pays particulièrement touché en Europe, avec six morts et 219 personnes contaminées.

Actus, bons plans, échanges, photos,..., rejoignez les 4,500+ membres de notre groupe Facebook Nous, les Niçois!
Publicité
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
pollution air Nice

Ne ratez aucune info!

Inscrivez-vous à notre newsletter

Total
0
Share