Le courant pourrait être coupé tempo­rai­rement dans certains terri­toires pendant les pics de froid du début de l'année prochaine. Pour répondre aux questions des habitants, la Métropole niçoise dégaine un numéro spécial.

Nice et la cinquan­taine de communes qui l'entoure s'organisent évidemment déjà. 

Face à la crise énergé­tique et aux éventuelles coupures de courant qui pourraient toucher la France d’ici quelques semaines, le président de la Métropole Christian Estrosi a décidé d’anticiper la situation en mobilisant l’Agence de gestion des risques (ASSER).

Dès ce lundi 5 décembre, une plate­forme télépho­nique 04.97.13.56.00 est activée afin d’apporter à chacun des réponses : "Qu’est-ce qu’un délestage électrique ? Qui pourrait-​être touché ? Comment serons-​nous informés ?"

Les infor­ma­tions seront également dispo­nibles sur le site de la Ville : www.nice.fr

Le dispo­sitif a un triple objectif :

Identifier et recenser les personnes les plus fragiles néces­sitant une aide électrique, ou les personnes isolées.

Accompagner la population dans le cadre de ces éventuels déles­tages électriques.

Informer les habitants de la Métropole face à leurs conséquences

Une campagne de commu­ni­cation sur ce dispo­sitif sera également mise en place dans les jours prochains, "afin de sensi­bi­liser le plus grand nombre".

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.