Édouard Philippe tacle “les manifestations” qui ne comptent pas “face aux élections”

Dit-il, venant soutenir un candidat donné largement perdant
Édouard Philippe

pollution air Nice

Ne ratez aucune info avec notre newsletter

Une fois par semaine, l'essentiel de l'actu qui vous concerne

FRANCE — Le “nouveau monde” ne mise toujours pas sur l’apaisement. Le Premier ministre, Édouard Philippe, a considéré mardi que “ce qui compte vraiment pour choisir les représentants, ce sont les suffrages”, et non “les manifestants”, lors d’un meeting du candidat LREM à la mairie de Metz.


À LIRE AUSSI… Municipales : 30% des Français veulent voter pour “sanctionner Macron”

À LIRE AUSSI… 61% des Français veulent le retrait de la réforme des retraites: nouveau sondage préoccupant pour Emmanuel Macron


Tacle au passage pour les chaînes d’info

Après de longues semaines de mouvements sociaux, consécutifs au débat sur le projet de réforme des retraites rejeté par une large majorité de Français, la sortie ne devrait pas passer inaperçue.

“Dans une démocratie, on ne compte pas les décibels, on ne compte pas les manifestants. On peut, mais ce qui compte vraiment pour choisir les représentants, ce sont les suffrages”, a-t-il encore lâché.

“Notre responsabilité, c’est de bien rappeler à ceux qui vont voter les 15 et 22 mars que leur vote est l’élément essentiel du choix démocratique, beaucoup plus que les sondages, que les commentaires, que les éditoriaux, que les chaînes d’information en continu”, a encore tonné le Premier ministre.

M. Philippe venait à Metz soutenir le candidat LREM dans le chef-lieu de la Moselle, Richard Lioger, donné perdant dans les sondages.

Actus, bons plans, échanges, photos,..., rejoignez les 4,500+ membres de notre groupe Facebook Nous, les Niçois!
Publicité
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pollution air Nice

Ne ratez aucune info!

Inscrivez-vous à notre newsletter

Total
0
Share