EN IMAGES. Inégalités raciales : “Let’s talk about race”, quand les photos parlent plus que les mots

Aux États-Unis, l’écart salarial entre les Américains blancs et noirs est pire aujourd’hui… qu’en 1979
“C’est bien si cela anime la toile mais plus important encore, tout le monde devrait en parler” Chris Buck

pollution air Nice

Ne ratez aucune info

Inscrivez-vous à notre newsletter

CULTURE — La force des images dans toute sa splendeur. Dans son essai photographique “Let’s talk about Race”, le photographe Chris Buck s’élève contre les stéréotypes subis par les femmes de couleur avec des clichés saisissants. Ce reportage photo a été publié dans le numéro de mai 2017 du magazine de la célèbre animatrice TV Oprah Winfrey, O.

Le photographe a expliqué à nos confrères de Quartz que cette série de photos était destinée à susciter un débat sur la race et la classe sociale chez les femmes. “C’est bien si cela anime la toile mais plus important encore, tout le monde devrait en parler, entre amis, collègues et voisins. Toutes les classes doivent se sentir les bienvenues à la table de cette discussion, c’est ainsi que nous iront de l’avant, et pour moi, au mieux, c’est ce que ces images commencent à montrer.”

À LIRE AUSSI : « J’aurais eu moins de problèmes si j’étais blanc »: Mario Balotelli, une carrière marquée par le racisme des supporters

DR

Sur la première photo, plusieurs femmes asiatiques rient dans un salon de manucure, tandis que des femmes blanches font leur pédicure.

Sur une autre photo, une latino est au téléphone, ignorant la femme de chambre blanche lui versant une tasse de thé.

Dans la troisième, une fillette blanche regarde des rangées de poupées noires dans un magasin de jouets

DR
DR

Un écart salarial démesuré

Aux États-Unis, l’écart salarial entre les Américains blancs et noirs est pire aujourd’hui… qu’en 1979.

Selon un rapport de l’Economic Policy Institute, l’écart salarial entre les femmes blanches et les Noires est passé de 6% en 1979 à 19% en 2015.

À LIRE AUSSI… Même pas un quart des Français sont satisfaits de leur salaire

Le taux de pauvreté des Afro-Américains avait reculé de 55% en 1959 à 22,5% en 2000, mais il est depuis reparti à la hausse.

En 2013, il atteignait 27,2%, près de trois fois plus que pour les Blancs (9,6%).

Actus, bons plans, échanges, photos,..., rejoignez les 4,500+ membres de notre groupe Facebook Nous, les Niçois!
Publicité
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
pollution air Nice

Ne ratez aucune info!

Inscrivez-vous à notre newsletter

Total
0
Share