FLASH. Affaire Geneviève Legay : l’IGPN pointerait la responsabilité de la police de Nice, selon Mediapart

Nice police insécurité
Photo : François Goglin/Nice-Presse

pollution air Nice

Ne ratez aucune info avec notre newsletter

Une fois par semaine, l'essentiel de l'actu qui vous concerne

D’après les informations de nos confrères de Mediapart, l’Inspection générale de la police (IGPN) aurait “déclaré la charge des policiers (contre la manifestante, ndlr) disproportionnée”. La conclusion de la police des polices “est éminemment symbolique dans une affaire qui a fait grand bruit, tant elle a été marquée par des mensonges, des dissimulations et des conflits d’intérêts” pointe le site d’investigations.

Geneviève Legay, 73 ans, gravement blessée le 23 mars 2019, à Nice au cours d’une manifestation des “gilets jaunes” a donc bien été renversée par les forces de l’ordre, “au cours d’une charge que les gendarmes interrogés ont jugé brutale, violente et illégale.”

Le procureur de Nice Jean-Michel Prêtre avait prématurément disculpé la police “pour ne pas embarrasser Emmanuel Macron” révélait Le Monde. Il avait été démenti par la suite, avant d’être muté à Lyon.

L’IGPN pointerait la responsabilité du commissaire Rabah Souchi, alors à la tête des opérations.

VOIR AUSSI (01/06): Nice. Policier suspendu, pressions: De nouveaux rebondissements dans l’affaire Geneviève Legay

Source : Mediapart

Actus, bons plans, échanges, photos,..., rejoignez les 4,500+ membres de notre groupe Facebook Nous, les Niçois!
Publicité
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pollution air Nice

Ne ratez aucune info!

Inscrivez-vous à notre newsletter

Total
5
Share