Il avait comparé le député de Nice Éric Ciotti aux nazis : Cédric Herrou devant les tribunaux

Plainte Éric Ciotti Cédric Herrou
Photos : LR/DR – Montage Nice-Presse

pollution air Nice

Ne ratez aucune info avec notre newsletter

Une fois par semaine, l'essentiel de l'actu qui vous concerne

Le militant de la cause des migrants doit répondre de plusieurs tweets insultants contre le député des Alpes-Maritimes, à qui il reprochait de ne pas vouloir accueillir en France un navire humanitaire en détresse, en 2018. (Voir la mise-à-jour ci-bas)

FAITS DE SOCIÉTÉ — “Soutien de l’extrême-droite européenne” comme le rappelait Nice-Matin en 2018, Éric Ciotti a été ciblé par des tweets controversés publiés par l’activiste de la Roya Cédric Herrou il y a quelques mois. Ce dernier doit en répondre devant la justice ce mercredi 8 juillet.

Le militant est ainsi accusé de “diffamation et d’injures publiques envers une personne chargée d’un mandat public par paroles, écrits, images ou moyens de communication par voie électronique.” La plainte vise deux tweets. Le délibéré est attendu à Grasse aujourd’hui à 14 heures.

Toute l’actualité des faits-divers est sur Nice Presse

Retenu à Paris, Eric Ciotti n’est pas présent à ce procès, d’après les informations de France 3. Il est représenté par son avocat.

Les faits remontent à juin 2018. Après la fermeture de ses ports par le gouvernement italien, l’Aquarius, un navire humanitaire avec 630 migrants à bord, se retrouve en détresse au large de l’Espagne.

“En 1940, (Ciotti) aurait dit mettons (les migrants) dans des chambres à gaz”

Dans plusieurs interviews, le député Ciotti soutient la décision des Italiens de ne pas recueillir le bateau et recommande de renvoyer l’Aquarius vers les côtes libyennes.

Une position qui entraîne la publication de deux tweets enflammés de Cédric Herrou, où il est question de “gros porc” et de “chambres à gaz”.

Eric Ciotti est extrêmement attaché à la liberté d’expression mais cette liberté trouve ses limites dans la loi : l’injure et la diffamation” explique aujourd’hui l’avocat de l’élu azuréen.

Le député réclame 20.000 euros de dommages-intérêts et 5.000 au titre des frais de justice.

EN RAPPORT > “Principe de fraternité”: Cédric Herrou, défenseur emblématique des migrants, relaxé par la justice


MAJ 16H30 – M. Herrou a été relaxé par le tribunal de Grasse.

L’avocat d’Eric Ciotti a fait part de son intention de faire appel.

Actus, bons plans, échanges, photos,..., rejoignez les 4,500+ membres de notre groupe Facebook Nous, les Niçois!
Publicité
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
pollution air Nice

Ne ratez aucune info!

Inscrivez-vous à notre newsletter

Total
52
Share