LE BUZZ DU JOUR. "Grave menace pour les libertés": La reconnaissance faciale adoptée par la police à Londres

Les plus marquantes, les plus commentées sur les réseaux, les plus polémiques : tous les jours à 19h, Rivieractu sélectionne pour vous l’info qu’il ne fallait pas manquer

pollution air Nice

Ne ratez aucune info

Inscrivez-vous à notre newsletter

LIBERTÉS — La police va utiliser pour la première fois des caméras de reconnaissance faciale dans les rues de Londres.
Ces dispositifs se basent sur des listes de suspects “recherchés pour des délits graves et violents” — le système pourrait également être utilisé pour retrouver des enfants disparus ou des adultes vulnérables.
D’après les autorités, les caméras ont correctement identifié 70% des criminels testés. Un examen indépendant indique que le système serait bien moins fiable que cela, comme le rapporte la BBC ce vendredi 24 janvier.
La précision pourrait être encore pire pour les Noirs et les minorités ethniques, le logiciel étant programmé sur des visages principalement blancs.
Le système sera opérationnel d’ici à “un mois, après quelques tests complémentaires” a appris la chaîne publique de sources officielles.
Les caméras seront “clairement signalées”, couvrant une “petite zone ciblée”, et des policiers distribueront des brochures expliquant le fonctionnement de la reconnaissance faciale.
“Nous voulons tous vivre et travailler dans une ville qui est sûre: le public attend à juste titre que nous utilisions une technologie de pointe pour arrêter les criminels” fait valoir la police métropolitaine.

“Nous devons être sûrs que nous avons les bonnes garanties et la transparence suffisante pour protéger la vie privée des citoyens et les Droits de l’Homme. Nous pensons que notre déploiement minutieux et réfléchi de la reconnaissance faciale atteint cet équilibre.”

Des essais ont déjà eu lieu à dix reprises, notamment dans de grands centres commerciaux de la capitale britannique.
Au cours des quatre dernières années, pendant que la police métropolitaine testait son système, l’opposition à l’utilisation de la reconnaissance faciale s’est intensifiée, menée au Royaume-Uni par les groupes de campagne Liberty et Big Brother Watch.

Ces collectifs dénoncent “une énorme expansion de l’État de surveillance et une grave menace pour les libertés civiles au Royaume-Uni”.

La nette victoire de Boris Johnson aux dernières élections a renforcé la position de la police en faveur de ce dispositif, le gouvernement ayant promis de donner aux “forces de l’ordre tous les moyens d’agir, notamment grâce aux dernières technologies”.

Actus, bons plans, échanges, photos,..., rejoignez les 4,500+ membres de notre groupe Facebook Nous, les Niçois!
Publicité
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
pollution air Nice

Ne ratez aucune info!

Inscrivez-vous à notre newsletter

Total
0
Share