«Loyers qui flambent»: Anne Hidalgo réfléchit à interdire Airbnb dans le centre de Paris

Ne ratez aucune info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partagez cette info :

Total
0
Shares
"Loyers qui flambent": Anne Hidalgo réfléchit à interdire Airbnb dans une partie de Paris
«Il faut réguler», a martelé Anne Hidalgo. Photo d’illustration DR

A Paris comme dans de nombreuses métropoles françaises, le logement sera l’un des thèmes clé des municipales. La maire de Paris, qui n’est pas encore officiellement candidate à sa ré-élection, s’en prend à la plateforme de locations Airbnb, accusée de jouer un rôle dans la hausse des prix de l’immobilier.

«Je demande à l’Etat de laisser les maires décider» a lancé Anne Hidalgo dimanche 22 septembre dans les colonnes du Journal du dimanche. «Que le gouvernement me donne la possibilité d’agir.»

«Airbnb nous a fait perdre 26.000 logements»

La maire de Paris a développé sa pensée ce lundi matin sur France Inter : «Aujourd’hui, ces plateformes de location saisonnière sont devenues un contournement de toute la législation sur l’hôtellerie, puisque des gens achètent des immeubles entiers et louent leurs appartements à des prix imbattables, retirant du marché ces logements qui auraient pu profiter aux classes moyennes.»

«Dans le centre de Paris, nous avons perdu 26.000 logements habitables. Il faut peut-être interdire Airbnb dans ces arrondissements.» @Anne_Hidalgo #79inter CC @ArielWeilT pic.twitter.com/T0ys3ANXER

— Pierre Monquet (@PierreMonquet) September 23, 2019

«Dans le cœur de Paris, les quatre premiers arrondissements, cela nous a fait perdre 26.000 logements. Il faut réguler», a martelé Anne Hidalgo. «Il faut aller plus loin, et peut-être même, je le dis, interdire Airbnb dans un certain nombre d’arrondissements qui n’en peuvent plus.»

Partagez cette info :

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
Nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité, ainsi que nos mentions légales.
Découvrez la newsletter de Nice-Presse