Municipales à Nice: Patrick Allemand présente sa liste citoyenne et socialiste pour “aller chercher les votes avec les dents”

Le chef de file de “Nice au Coeur” se lance avec 25 candidats du PS, un de LREM, et 43 de la société civile

MUNICIPALES 2020 — Il était venu avec son plus beau sourire. La forme, Patrick Allemand. Lui à qui on a souvent reproché une certaine froideur claquait les bises, distribuait les accolades, échangeait quelques paroles complices avec les uns et les autres : il était parmi les siens hier soir, dans une splendide salle de l’hôtel Westminster, pour présenter la liste de “Nice au Coeur”.

À LIRE AUSSI… Patrick Allemand (PS) en ordre de bataille contre la pauvreté

“C’est un rassemblement citoyen, avec une belle cohérence. Nous ne sommes pas un assemblage de sigles politiques” a-t-il prévenu d’entrée de jeu.

Dans le détail : 25 candidats sont issus du Parti socialiste, un seul de la République en Marche (LREM) — Georges-Claude Trova, le président du comité de quartier de l’Ariane —, deux sont passés par le PCF, et tout le reste de la liste, 69 candidats, sont issus de la société civile.

Pour beaucoup, il s’agit de leurs premiers pas en politique.

À LIRE AUSSI… Municipales à Nice: On fait le point sur les derniers sondages candidat par candidat

Photo C.A. pour Rivieractu

Tacle assumé à la concurrente “Viva!” (autour de 7% dans un dernier sondage, comme “Nice au Coeur”) : “La constitution d’une liste, c’est sérieux. Trop sérieux pour tirer les gens au sort. Cela montre bien l’importance que certains placent en cette élection…”

“Figures de la gauche niçoise”

Avant d’expliquer : “Nos candidats ne doivent rien au hasard, ils ont des parcours, des combats à faire valoir. Regardez Joseph Ciccolini, par exemple. Un avocat, connu pour sa défense des migrants et son opposition aux arrêtés anti-mendicité de Jacques Médecin ! Ce n’est pas rien ! Les figures de la gauche niçoise, elles sont chez nous” a-t-il tenu à souligner, sous les applaudissements.


À LIRE AUSSI… Municipales à Nice : un “non-débat” trop pédago

À LIRE AUSSI… EN IMAGES. Municipales à Nice : les 7 phrases fortes à retenir du grand débat


“Nous venons des syndicats (9 représentants, NDLR), des quartiers, nous sommes au coeur de la vie associative” a poursuivi Patrick Allemand.

“La cohérence, c’est aussi d’avoir parmi nous 14 candidats de la ‘diversité’. Mais ce n’est pas ‘je mets un Black ici, un maghrébin là s’il reste un poste… la diversité de façade n’a pas sa place ici” a-t-il développé.

“Ce choix montre le vrai visage de notre cité : Nice est une vraie ville-monde. C’est pour cela que, ce soir, je ne vois que des Niçois dans la salle.”

Photo C.A. pour Rivieractu

Parmi les 69 noms de la liste, on retrouve ainsi plusieurs bénévoles associatifs, des commerçants, des syndicalistes, plusieurs profs et chefs d’établissement, Karim Oubaali, le fondateur de la start-up Opus, Ahmed Bakkali, très impliqué dans la vie de quartier à l’Ariane, des éducateurs des quartiers populaires les Moulins et Bon Voyage, des avocats…

Nouvelle numéro 2

Au côté de Patrick Allemand sur l’estrade, sa nouvelle numéro 2 : Françoise Assus-Juttner. Radieuse, l’avocate venue apporter sa gouaille et son sens reconnu de l’engagement semblait (déjà) à l’aise comme un poisson dans l’eau dans ce petit raout politique.

Que sait-on de ses engagements? En 2015, elle s’était prononcée contre la GPA (gestation pour autrui), qu’elle voit comme “une violence faites aux femmes”, dans une tribune. Deux ans plus tard, elle en avait co-signée une autre pour appeler à voter Emmanuel Macron dans l’entre-deux-tours de la présidentielle. Me Assus-Juttner est également responsable de l’antenne azuréenne de l’Association française des victimes du terrorisme (AFVT).

Se battre contre l’abstention monstre à Nice

La (très) longue présentation de la liste s’achève. Patrick Allemand se fait plus grave : “Il y a quelques jours, Xavier Garcia (patron du PS local et numéro 3 de la liste, NDLR) disait que ‘nous allions chercher tous les votes avec les dents’ : il a tout à fait raison.”

“Rappelez vous qu’en 2014, la moitié du corps électoral n’avait pas voté. C’est un vrai défi” a-t-il lancé à l’adresse de ses supporters. “Vous serez les ambassadeurs de notre programme. Nous sommes en ordre de bataille dans cette dernière ligne droite.”

Prochain rendez-vous pour Nice au Coeur? Le 7 mars (15h) pour un grand meeting au palais Accropolis. L’occasion de “démontrer une dynamique”, quelques jours avant le premier tour.


+ DE MUNICIPALES 2020

À LIRE AUSSI… Les grands défis des prochains maires

À LIRE AUSSI… Les maires toujours plus dans le coeur des Français

À LIRE AUSSI… L’état de la circulation en ville et les travaux agacent les Français

Vous souhaitez partager une information avec la rédaction? Voici comment...
Actus, bons plans, échanges, photos,..., rejoignez les 4,500+ membres de notre groupe Facebook Nous, les Niçois!
Publicité
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
Total
0
Share