Municipales : le Rassemblement national bien placé pour conquérir (au moins) 9 villes du Sud

137 villes pourraient être conquises par l’extrême droite 

Ne ratez aucune info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partagez cette info :

Total
0
Shares

MUNICIPALES 2020 — Le RN va-t-il conquérir les communes de Grasse et de la Seyne-sur-Mer? C’est en tout cas ce qu’atteste le Journal du dimanche (lien abonnés) dans un papier paru ce dimanche 26 janvier.

S’appuyant sur les projections des résultats des municipales de 2014, des régionales de 2015 et de la dernière présidentielle, la République en Marche se livre à une estimation du nombre de villes que le Rassemblement national pourrait prendre lors des municipales du 22 mars prochain.

À LIRE AUSSI… Nice : Philippe Vardon (RN) compte sur l’insécurité pour faire «tomber le système Estrosi»

137 communes de plus de 10.000 habitants sont concernées mais ce sont surtout 11 villes de plus de 50.000 habitants qui suscitent le débat dans la Macronie.

Cette prise de pouvoir potentielle concerne essentiellement la Région Sud PACA.

En dehors du 7ème secteur de Marseille, de Fréjus et de Béziers que l’extrême droite a déjà en sa possession, le parti de Marine Le Pen serait en mesure de remporter neuf villes dans le sud de la France: Grasse, Cannes, Antibes, Arles, Hyères, La Seyne-sur-Mer, Avignon, Toulon —déjà dirigée par le Front National de 1995 à 2001— et Perpignan.

La stratégie de l’extrême droite inquiète la majorité

Stanislas Guerini, délégué général de LREM, affirme : «On va être très clairs. Les partis politiques ont fragilisé le front républicain : nous, on fera à chaque fois le choix le plus favorable pour battre le RN

Les marcheurs laissent aujourd’hui entendre qu’ils s’engagent à retirer leurs listes en faveur du mieux placé pour battre les frontistes au second tour.

De mauvais résultats pour LREM en prévision?

Les élections municipales approchent à grand pas et La République En Marche s’attend à de mauvais résultats… Hier, Emmanuel Macron a reçu le candidat LREM Cédric Villani à l’Elysée, et l’a incité à se rapprocher de Benjamin Griveaux pour les municipales 2020 à Paris. Les deux candidats LREM sont actuellement distancés dans les sondages par Anne Hidalgo (gauche plurielle) et Rachida Dati (LR).

Plus inquiétant encore pour l’exécutif : à Strasbourg, l’écologiste Jeanne Barseghian devancerait le candidat LREM Alain Fontanel de deux points au premier tour selon un sondage Ifop-Fiducial sorti jeudi dernier.

Partagez cette info :

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
Nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité, ainsi que nos mentions légales.
Découvrez la newsletter de Nice-Presse