Le président de Lignes d'Azur est l'invité de Dites-​le vous-​même, l'émission vidéo hebdo­ma­daire de Nice-​Presse et RCF Radio, ce 16 décembre.

Une émission ancrée dans vos préoc­cu­pa­tions quoti­diennes ! Hausse des prix, réorga­ni­sation du réseau avec des suppres­sions de lignes de bus et de nouveaux horaires pour le tramway… Vous, les usagers de la métropole niçoise, allez être un brin chamboulés en 2023.

Nous nous sommes donc proposés d'être votre inter­mé­diaire avec Lignes d'Azur, en relayant toutes vos questions, envoyées sur notre site via notre appel à idées ouvert il y a une semaine.

Voici les principaux éléments à retenir de cet échange, même si d'autres questions ont été abordées dans la vidéo placée en haut d'article (18 minutes).

10 trajets pour 10 euros, c'est terminé

Ce tarif n'avait jamais augmenté, argumente Gaël Nofri.

Attention, inutile de faire un stock de tickets d'ici au changement des prix le 1er juillet 2023. À date, la bille­tique sera modifiée. En clair, ça sera la fin du ticket sous son format papier, remplacé par une carte plastique "plus durable, acces­sible depuis les distributeurs".

C'est quoi cette histoire de tarifs dégressifs ?

En dehors des abonne­ments, il sera possible de recharger d'un seul coup sa carte pour un nombre déterminé de trajets. Le prix baissera, par paliers. 

  • De 1 à 12 tickets : 1,70 euros l'unitaire
  • De 12 à 25 : 1,50 euros l'unitaire
  • De 25 à 50 : 1,30 euros l'unitaire
  • Dès le 51ème : 1 euro l'unitaire

Exemple concret : Combien paiera-​t-​on 28 trajets ? Avec le 10 tickets, nous en étions à moins de 30 euros.

Avec la nouvelle tarifi­cation : 1,70 euro multiplié par 12 trajets pour le premier palier (20,4 euros), puis 1,50 euro multiplié par 16 trajets (24 euros), donc en tout, 44,40 euros.

La gratuité pour les 18-​25 ans, c'est annulé

Info DLVM : l'accès gratuit aux tramways et bus pour les jeunes le week-​end est abandonné, un an après sa mise en place. Gaël Nofri explique qu'il s'agit là de "bon sens".

Peu d'usagers se seraient tournés vers ce système, qui revenait en plus à offrir des trajets pour les loisirs de fin de semaine, mais pas le reste du temps pour se rendre en cours, souligne le patron de RLA.

Dans la foulée de la diffusion de cette émission, l'association marquée à gauche Nice au Coeur a dénoncé cette décision, dans une réaction publiée dans nos colonnes par ici.

Quid des abonnements ?

Les Niçois s'y retrou­veront tout de même avec les abonne­ments, veut faire comprendre la régie. Rappelons qu'ils doivent être pris en charge pour moitié par les employeurs.

Le plein tarif est à 30 euros. Plusieurs demi-​tarifs existent : pour les moins de 25 ans ou pour les plus de 65 ans imposables (et cela reste gratuit pour les seniors non-imposables).

Un tarif pour les Niçois différent de celui des touristes ?

Vous avez été plusieurs à proposer l'idée de prix pour les résidents des communes de la Métropole Nice Côte d'Azur diffé­rents de ceux qui seraient appli­cables aux visiteurs occasionnels.

"Ça ne serait pas légal. Mais l'abonnement favorise les locaux".

Les trams qui partent plus tard le matin et reviennent plus tôt le soir

Ces nouveaux horaires, mis en place au 1er janvier 2023, vont-​ils défavo­riser les travailleurs décalés : employés de cinéma, de ménage, de la restauration ?

"Notre décision se base sur un chiffrage. La fréquen­tation du réseau entre 5h et 5h30, puis après minuit trente était quasi nulle".

Quand aurons-​nous des tramways plus vastes ?

La ligne 1 est saturée aux heures de pointe, que faire ? 15 rames ont déjà été rallongées. Les 13 restantes seront livrées d'ici fin 2024, début 2025.

"On n'en fait pas assez contre la fraude"

"Nous sommes la métropole qui comporte le moins de fraudeurs, mais il en reste trop évidemment. Je vous annonce d'ailleurs que j'embauche des contrô­leurs pour mener davantage d'opérations".

Et Lignes d'Azur, assure Gaël Nofri, "ne fera pas l'objet d'un plan social" malgré les économies qu'elle a à réaliser, contrai­rement à ce qu'évoque l'opposition municipale.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.