Payés à ne rien faire : dans le Var, ces fonctionnaires qui nous coûtent un « pognon de dingue »

Payés à ne rien faire : dans le Var, ces fonctionnaires qui nous coûtent un "pognon de dingue"
Le maire RN de Cogolin doit, lui aussi, rémunérer un fonctionnaire, pour « rien ». Chaque mois, la commune verse à ce dernier 2270 euros net. Photo : Carl Campbell

Un documentaire révèle les absurdité d’un système qui conduit certaines collectivités à rémunérer, parfois pendant des années, des fonctionnaires à ne « rien faire ». Des centaines de milliers d’euros sont ainsi gaspillés, empêchant certaines mairies de recruter de « vrais employés ».

ARGENT PUBLIC — BFMTV dénonce les privilèges (et les absurdités) de la République. Et on ne parle pas ici de notes de frais un peu abusives ou du remboursements de billets d’avion. La chaîne info mettait en lumière ce 25 novembre un système impensable : des fonctionnaires payés à ne rien faire, certains pendant plus de dix ans.

On sait combien coûtent encore Hollande et Sarkozy aux contribuables

Le reportage suit pendant un moment l’ex-“gilet jaune” Jean-François Barnaba, cadre de la fonction publique. Onze ans qu’il ne travaille plus… et qu’il touche 2400 euros tous les mois, payés par la collectivité.

Il fait partie de ces « fonctionnaires momentanément privés d’emploi » (FMPE). « Dans deux ans, Jean-François Barnaba sera à la retraite. Sa situation a déjà coûté 500.000 euros à la collectivité » relève la chaîne info.

Hausse du salaire des conseillers: avec 11.000 euros par mois, certains sont mieux payés… que leurs ministres

Mais ça n’a rien d’une anomalie administrative, d’une erreur de dossier.  La France compte… 442 fonctionnaires territoriaux « sans affectation ». Souvent, ces employés ont vu leur mission dans une collectivité être supprimée pour inutilité, ou reclassement.

Dès lors, ils restent rémunérés grâce à leur statut de fonctionnaire, tant qu’ils semblent chercher du travail. Mais les contrôles n’ont rien de très sévères et certains individus restent ainsi des années payés par les contribuables à rester chez eux.

Il cumule son salaire de fonctionnaire… et de restaurateur

Dans le seul département du Var, il y en a 32. La situation avait déjà été dénoncée au début de l’été par Var-matin. Le maire RN de Cogolin doit, lui aussi, rémunérer un fonctionnaire, pour « rien ». Chaque mois, la commune verse à ce dernier 2270 euros net.

« Cela représente un emploi en moins de quelqu’un qui aurait pu mener des missions » regrette, consternée, la mairie.

13.400 euros en moyenne: voici les salaires en or des patrons des opérateurs publics

Comble du cynisme, « certains ont développé une autre activité en parallèle, en toute illégalité » ajoute BFM. Dans le 83, un ancien joueur de rugby professionnel, fonctionnaire privé d’emploi à la mairie de Toulon depuis vingt-neuf ans, aurait ouvert il y a dix ans un restaurant dans les Hautes-Alpes… tout en restant payé par la collectivité comme fonctionnaire « sans affectation ».

D’après l’association de défense de l’éthique publique Anticor, l’ancien joueur de rugby aurait touché indûment ses 1.400 euros net de salaire pendant plus d’une décennie. Un préjudice à hauteur de 200.000 euros.

Vous souhaitez partager une information avec la rédaction? Voici comment...
Actus, bons plans, échanges, photos,..., rejoignez les 4,500+ membres de notre groupe Facebook Nous, les Niçois!
Publicité
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
Total
0
Share