christian estrosi nice

Popularité : à droite, les Français plébiscitent Estrosi «l’hypermaire»

L’opinion publique salue manifestement les nombreuses initiatives de l’élu LR sur le front de la guerre sanitaire et de la lutte contre la délinquance.

POLITIQUE — L’embellie continue pour le maire de Nice. La popularité de Christian Estrosi s’était envolée pendant le confinement : atteint lui-même par la COVID-19, en première ligne dans la crise sanitaire, il avait montré à lui seul l’importance considérable que les maires peuvent avoir quand l’État s’avère défaillant.

Hôpital de campagne, politique de tests massifs, distribution de masques avant tout le monde…Les Français avaient salué la gestion hyperactive de l’édile niçois. Jusqu’à ce que des rumeurs d’entrée au gouvernement se fassent insistantes.

Archives > Avec Christian Estrosi, la guerre totale contre le coronavirus

Guerre contre l’islamisme radical, lutte contre la délinquance et le crime organisé… l’actualité de la rentrée a été occupée par des sujets sur lesquels le maire de Nice est particulièrement mobilisé.

Lire aussi > CHRONOLOGIE. Comment Christian Estrosi a fait de Nice l’une des villes les plus sécurisées de France depuis 2008

D’après une étude menée en novembre par l’institut Ifop-Fiducial, M. Estrosi s’affiche toujours dans le “top cinq” des personnalités de droite les plus populaires. L’ancien ministre de Nicolas Sarkozy recueille ainsi 37% de bonnes opinions au niveau national — 80% dans la cité des Anges, d’après un autre sondage.

Autour de lui, on retrouve François Baroin, le président de l’Association des maires de France, avec 43%, Xavier Bertrand, le président du conseil régional des Hauts-de-France, (42%), l’élue parisienne Rachida Dati (40%) à égalité avec Laurent Wauquiez, le président du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes. Vient ensuite Valérie Pécresse, la présidente du conseil régional d’Île-de-France avec 39%.

Toujours d’après ce sondage commandé par Paris Match et Sud Radio, le maire de Nice est ainsi plus populaire que d’autres figures de l’opposition, comme Marine Le Pen (32%), Yannick Jadot (28%), Éric Ciotti (26%) ou encore Renaud Muselier (21%).


L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1.009 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage, niveau d’éducation) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont été réalisées par téléphone du 4 au 5 novembre 2020.

Vous souhaitez partager une information avec la rédaction? Voici comment...
Actus, bons plans, échanges, photos,..., rejoignez les 4,500+ membres de notre groupe Facebook Nous, les Niçois!
Publicité
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
promenade des anglais
Lire l’info

Pollution de l’air : Nice encore en retard, d’après une étude

Le Réseau Action Climat, l'UNICEF et Greenpeace publient aujourd’hui l’évaluation de l’ambition des maires élus (ou réélus) en juin dernier. Parmi les douze plus grandes agglomérations françaises, le bilan de Nice en matière de lutte contre la pollution de l’air resterait perfectible.
Total
30
Share