Arrêt sur images accuse CNews d'utiliser la présen­ta­trice Christine Kelly, specta­trice de "son humiliation", comme "quota" pour laisser s'exprimer le "raciste Zemmour" sans crainte. L'édito fait polémique.

MÉDIAS — Sortie de route pour Daniel Schneidermann ? Jeudi 10 septembre, le site d'actu Arrêt sur Images a publié un édito au vitriol sur Christine Kelly, l'animatrice de "Face à l'info" sur CNews, émission à laquelle participe Éric Zemmour.

À l'antenne, un débat a été lancé sur la décision de l'Académie des Oscars de revoir les critères de sélec­tions des films afin de pousser à plus de diversité dans le cinéma ("minorités visibles" à l'écran, LGBT+,…).

MAIS AUSSI : VIDÉO. "Singes" et "nègres": Nicolas Sarkozy dans un "naufrage raciste" hier soir dans Quotidien (TMC)

"Cette impor­tante nouvelle ne pouvait échapper à Zemmour, dans sa déplo­ration quoti­dienne. Sans surprise, il est terrifié. Mais pour une fois, pas en tant que mâle blanc. En tant que repré­sentant d'une minorité -entendez juif sefarade. Et en tant que repré­sentant de cette minorité sous-​représentée, Zemmour n'a pas besoin de voir ses semblables à l'écran, pour se sentir repré­senté", écrit notamment Daniel Schneidermann.

Christine Kelly, "alibi noir"

Avant de s'en prendre à la présen­ta­trice de l'émission. "Au début, elle a timidement lancé le Maître (sic), en glissant que pour sa part, elle trouvait la décision des Oscars "tardive". Et puis elle est restée là, humble, muette, à assister à sa propre humiliation, à la mise en évidence de sa fonction d'alibi, démons­tration vivante qu'avec un peu de perversité et beaucoup de cynisme, on peut bien s'amuser avec les règles sur les quotas", tacle-​t-​il dans son édito, titré… "Zemmour et sa servante".

"Attaque humiliante"

Le texte a scandalisé le directeur de la chaîne info azuréenne Azur TV. "Mon soutien à ⁦Christine Kelly. Je connais trop les méthodes de ⁦Daniel Schneidermann⁩ ! J’espère que les médias vont se mobiliser. Je connais le profes­sion­na­lisme de Christine. Cette attaque humiliante est une honte" a-​t-​il posté sur les réseaux sociaux, lui qui a participé à "Face à l'info" avant de rejoindre Azur en 2019.

Son tweet a été partagé par plus de 3.000 personnes. Sur Twitter, des centaines d'internautes ont partagé la même indignation.

"Imagine une chaine qui veut confier une émission quoti­dienne à un présen­tateur raciste et misogyne (Eric Zemmour, NDLR). Comment rendre ça moins sordide ? Brain stormings. Et idée géniale : installer aussi sur le plateau une femme noire. Et tiens, encore plus fort, dans un rôle de présen­ta­trice" a répondu Daniel Schneidermann.

"Christine Kelly devint passe-​plat de Zemmour. Si on préfère passe-​plat à servante, OK pour passe-​plat, ça me va aussi" persiste-t-il.

Réagissez