Soutien à Macron : Estrosi se prend les pieds dans le tapis

Christian Estrosi Emmanuel Macron
Photo : Nice-Presse

Ne ratez aucune info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partagez cette info :

Total
23
Shares

Soulevant agacement et scepticisme, le maire de Nice n’a convaincu à peu près personne en proposant un pacte entre la droite et Macron en 2022.

POLITIQUE — C’est une rentrée compliquée pour le maire de Nice. En jetant un pavé dans la mare avec cette idée de ralliement des LR au président de la République, Christian Estrosi (toute son actualité) a dû faire face à une hostilité presque générale.

Il proposait un «pacte» entre la droite et le chef de l’État, comme nous vous l’expliquions dans cet article. Force est de constater que personne au gouvernement n’a bougé une oreille pour saisir l’occasion. Au mieux, le porte-parole Gabriel Attal a laissé la porte ouverte.

Le député LR Éric Ciotti, opposant farouche au macronisme, s’est montré mesuré, parlant d’une analyse non partagée. D’autres personnalités de droite ont été nettement moins diplomates. L’idée est d” «une lâcheté, d’un opportunisme que je trouve assez misérable» a condamné Aurélien Pradié, le secrétaire général des Républicains, mardi 1er septembre.

À Nice, le projet n’aurait pas été du goût de la sénatrice Dominique Estrosi-Sassone, en pleine campagne pour les élections sénatoriales. Le député maralpin Bernard Brochand a dénoncé une idée «incompréhensible et déplacée», tandis qu’elle était plutôt bien accueillie chez les élus LREM du département.

Dans l’ensemble, les Français condamnent l’idée de Christian Estrosi : 65% sont opposés à un soutien de la droite à Emmanuel Macron pour l’élection présidentielle de 2022, d’après un sondage Ifop pour le «JDD» publié ce dimanche.

Partagez cette info :

Total
23
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
Nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité, ainsi que nos mentions légales.
Découvrez la newsletter de Nice-Presse