TÉMOIGNAGES. Ramadan : "Avec le confinement, j’ai moins le goût de le faire"

Confinement et ramadan 2020
Photo : Rachid Oucharia

pollution air Nice

Ne ratez aucune info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Le mois sacré pour les musulmans a débuté ce vendredi 24 dans un contexte particulier. La pandémie de nouveau coronavirus bouleverse les traditions de ces Varois.

SOCIÉTÉ — “On est le troisième jour de Ramadan, regardez, je ne ressens rien !” Salah Marzougui, 43 ans, est confiné à la Valette du Var avec son épouse. Pour la deuxième année consécutive, il passe le mois de jeûne loin de l’île de Djerba et de sa Tunisie natale.
À cheval sur son vélo d’appartement, il achève sa séance de sport sans craindre ni soif, ni fatigue. “Comme je bouge moins, je ne dépense pas mon énergie”.  “Le restaurant dans lequel je travaille est fermé, donc je suis moins stressé, je ne cours pas dans tous les sens”.
Une note positive parmi les nombreux aspects négatifs de ce jeûne confiné.

“Ici, je fais le Ramadan pour ma religion et ma santé mentale, mais c’est différent, je n’ai pas le goût de le faire”

Même sensation pour Chayma Bhihi, 20 ans. “Cette année c’est très bizarre, avec le confinement je n’ai pas l’impression que c’est le Ramadan, et puis il ne fait pas aussi chaud que d’habitude”.
Cette étudiante en comptabilité a la chance de partager ce mois sacré avec ses proches. Ses parents et ses trois frères et soeurs ne pourront en revanche pas inviter le reste de la famille dans leur nouvelle maison à Rocbaron, état d’urgence sanitaire oblige.

Normalement, mes oncles et mes tantes viennent le soir pour le repas, là c’est impossible”

Le quatrième pilier de l’Islam sera cette année bel et bien perturbé pour de nombreux foyers.
Certains sont même contraints de se confiner loin de leur famille à cause de la pandémie. Ils devront pourtant  “faire avec”.

Familles séparées

“Un Ramadan sans famille ce n’est pas un Ramadan !”, affirme Chayma. Sa cousine passera ce mois seule avec son frère. Faute d’avion, ses parents sont bloqués au Maroc, depuis la fermeture des frontières. Et ils ne sont pas les seuls dans ce cas.
Ça me fait mal au coeur”, affirme Ahlem Kachour. Confinée à Toulon chez l’une de ses soeurs, elle a annulé son voyage à Madhia, dans le sud de la Tunisie et repoussé par la même occasion les préparatifs de son mariage.

“C’est dur de savoir que mes parents sont seuls au pays, ma mère doit faire à manger toute seule, je ne suis pas là pour l’aider”, explique-t-elle

“D’habitude je passe le Ramadan là-bas, c’est cent fois mieux”. Mais elle relativise “de toute façon, cette année en Tunisie c’est pareil : tout est mort”.
Couvre feu, mosquées fermées, cafés et commerces à l’arrêt : de l’autre côté de la Méditerranée comme ici, ce mois traditionnellement festif sera bien différent.

“On mange, on dort”

Malgré l’optimisme de certains, le confinement cumulé au jeûne devient difficilement vivable pour de nombreux musulmans.  “On fait le Ramadan jour et nuit”, explique Jamel Belhack, “on est entre quatre murs alors on n’a pas faim”.

Pour ce maçon Toulonnais d’origine Tunisienne  : “C’est trop dur ! Déjà le confinement seul, c’est difficile, alors avec le ramadan, c’est pire”

Plus que le jeûne, ce qui le contrarie est le manque de vie, de partage et de contact humain, si importants pendant ce mois saint. “D’habitude on va à la mosquée puis on reste dehors à Toulon jusqu’à deux heures du matin. On voit les amis, la famille, on joue aux cartes, on fume une chicha… mais cette année, on reste à la maison, on mange et on dort”, déplore-t-il.
Son épouse et ses quatre enfants réunis dans l’appartement familial commencent à trouver le temps long. Un isolement qui pèse lourd sur le moral.
En attendant, Salah a trouvé une solution pour y remédier. C’est bientôt l’Iftar (la rupture du jeûne) et il cuisine une “chorba” en attendant cette heure. Mais avant de manger, il appellera sa famille en FaceTime. Sa maman, malgré son âge avancé, a dû s’adapter aux nouvelles technologies pour lui souhaiter “Saha ftour” (bon appétit), en direct de Tataouine. 

Actus, bons plans, échanges, photos,..., rejoignez les 4,500+ membres de notre groupe Facebook Nous, les Niçois!
Publicité
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
pollution air Nice

Ne ratez aucune info!

Inscrivez-vous à notre newsletter

Total
0
Share