• MAJ 1 : des documents internes présentent finalement M. Nofri comme "respon­sable du déplacement"
  • MAJ 2 : Chargée de la lutte contre les discri­mi­na­tions pour la Ville de Nice, elle fait partie de l’équipe locale… d’Éric Zemmour (lire l'article)

L'élu Gaël Nofri fera partie du comité d'accueil réservé à Éric Zemmour demain à Nice. L'écrivain vient présenter en ville son dernier ouvrage, avec des airs de campagne prési­den­tielle clandestine. 

Si notre conseil municipal était person­nifié, peut-​être serait-​il repré­senté par un équilibriste. 

Le maire, Christian Estrosi, ne cache pas sa sympathie pour le président de la République Emmanuel Macron, avec qui il a dîné cette semaine, comme il le confiait à Nice-​Presse dans cet article. Au rayon LREM, on trouve l'avocat Marc Concas (Opéra, éthique), ou encore Graig Monetti, adjoint à la Jeunesse à Nice, conseiller de la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal à Paris. Plutôt à gauche, Patrick Mottard (Spectacle vivant), l'écrivain Henry-​Jean Servat (cinéma, animaux)… 

Et passé par la case frontiste, Gaël Nofri. Aujourd'hui chargé de la Circulation, il a conseillé Le Pen père, avant de lâcher avec pertes et fracas Le Pen fille, dénonçant une "corruption" au FN.

Dans la majorité de droite au Conseil municipal depuis 2016, il rencon­trera demain midi, samedi 18 septembre, le polémiste d'extrême droite Éric Zemmour. 

Ce dernier est déjà venu en ville présenter d'autres ouvrages ou parti­ciper à des confé­rences ces dernières années. Sauf qu'à l'époque, il n'était pas encore un supposé candidat à la prési­den­tielle, avec un programme aussi contro­versé que l'interdiction des prénoms étrangers, la dépor­tation de certains immigrés "pas assez assimilés" ou encore un éventuel retour de la peine de mort en France.

Ce rendez-​vous, un moyen pour les estro­sistes d'aller sur le terrain du député LR maralpin Éric Ciotti qui ne cache rien de ses accoin­tances idéolo­giques avec l'écrivain, comme certains élus municipaux le glissent cet après-​midi ? Ou une initiative toute personnelle ? 

Contacté par Nice-​Presse, Gaël Nofri précise que cette rencontre s'effectue "à titre personnel" et que, contrai­rement à ce qu'un journa­liste de France Info (qui avait l'info en premier) a noté sur Twitter, il n'a "jamais été Front national".

Et d'ajouter : "Éric Zemmour est un penseur dont je partage nombre d'analyses. Il est aujourd'hui porteur pour beaucoup de monde d'une forme d'espoir qui fait cruel­lement défaut à notre temps. Je suis heureux qu'il vienne à Nice, je le recevrai donc avec plaisir."

Du côté de la Ville, on prend des distances en souli­gnant bien que M. Nofri "n'accueille pas Éric Zemmour en tant qu'élu".


MAJ : "Responsable du déplacement"

document nofri
Extrait d'un dossier d'organisation de l'équipe Zemmour, portant sur sa journée à Nice © Nice-Presse

Dans un document interne rédigé par l'équipe d'Éric Zemmour, que Nice-​Presse a pu consulter vendredi 17 septembre au soir, M. Nofri n'est pas présenté comme un simple invité pour un déjeuner avec l'écrivain, mais comme son "respon­sable de dépla­cement". Ses coordonnées et le parcours du polémiste (de son hôtel jusqu'aux séquences prévues) suivent cette précision. 

Contacté, Gaël Nofri explique qu'il "ne sait pas ce que veut dire 'respon­sable de dépla­cement'" (avant de démentir, plus tard). "Initiative person­nelle" : la Ville précise que ce rôle n'a rien à voir avec ses fonctions à la Circulation.

Précision, dimanche 19 septembre. Dans son édition papier du jour, Nice-​Matin note "(Gaël Nofri) n'a pas organisé la rencontre pour le compte d'Éric Zemmour, contrai­rement à l'information qui a couru (sic) hier dans la matinée". Nous publions donc (ci-​haut) dans une mise à jour de cet article un extrait des documents organi­sa­tionnels internes de l'équipe Zemmour dont nous avons obtenu une copie, et dans lequel le rôle de l'adjoint au maire de Nice est inscrit noir sur blanc. Rôle qu'il n'a, de plus, pas démenti auprès de Nice-​Matin.

À préciser, à l'attention de nos confrères, que dans un dépla­cement de campagne, "l'organisateur" de la journée n'est pas forcément le "respon­sable de dépla­cement" sur le terrain. Responsabilité exercée dans les faits par M. Nofri toute la journée d'hier, présent au côté du polémiste d'extrême droite dans plusieurs séquences diffusées à la télévision.

Capture décran 2021 09 19 à 02.46.51
© BFMTV

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.