VIDÉOS. Jean-Pierre Pernaut sur Azur TV : “Je suis un journaliste qui réagit comme les gens et c’est rare”

pollution air Nice

Ne ratez aucune info avec notre newsletter

Une fois par semaine, l'essentiel de l'actu qui vous concerne

Le “journaliste préféré des Français” revenait hier soir chez Nicolas Galup et Éric Revel sur son “coup de gueule” remarqué fin avril contre “l’incohérence” de la gestion de la crise sanitaire.

MÉDIAS — C’est un édito qui avait fait des vagues ! Dans sa pastille “Le 13h à la maison” proposée dans le “13 Heures” de Jacques Legros sur TF1, Jean-Pierre Pernaut racontait (vidéo ci-après) le vendredi 24 avril aux téléspectateurs sa “première sortie sur terre depuis six semaines pour un rendez-vous important”.

“Et là, surprise, dans une ville à côté de chez moi, un monde fou sur les trottoirs ! Des adultes, des enfants qui jouent, plein de monde, sans masques, sans contrôles”, a-t-il raconté, soulignant le “contraste avec les reportages où l’on nous montre des PV infligés à des gens qui se promènent tout seuls sur une plage ou en montagne ou en forêt alors qu’il n’y a aucun risque dans les régions où il n’y a pas le virus”.

“Tout cela paraît incohérent, comme les masques interdits dans les pharmacies et autorisés chez les buralistes, comme les fleuristes fermés pour le 1er mai mais les jardineries ouvertes, comme les cantines bientôt ouvertes mais les restaurants toujours fermés… On a du mal à comprendre tout ça !”, a-t-il poursuivi.

“Entre les infos un jour sur un déconfinement par régions, le lendemain ce n’est plus par régions. Un jour, l’école est obligatoire, le lendemain, elle ne l’est plus. Donc tout ça donne le tournis !”, concluait-il.

Avant le début du confinement, le journaliste avait, à l’antenne, reproché au gouvernement de ne pas imposer le port du masque dans les lieux publics. “C’est le b.a-ba. de la protection. En Chine, on met des masques. En France, on nous dit toujours que c’est inutile, peut-être parce qu’on n’en a pas”, avait-il lancé.

“Pas un coup de gueule”

Ces prises de position de Jean-Pierre Pernaut, assez inhabituelles dans l’exercice d’un journal télévisé, qui plus est sur la première chaîne d’Europe, avaient rencontré beaucoup d’échos.

Invité à revenir sur cet épisode alors qu’il intervenait hier soir dans l’édition spéciale Covid-19 d’Azur TV (vidéo ci-dessous), le présentateur du “13 heures” a assuré qu’il ne s’agissait pas d’un “vrai coup de gueule” :

“C’était la remarque d’un confiné qui voyait les incohérences qui nous entourent dans notre vie quotidienne. Je l’ai dit simplement.”

Avant de glisser : “Il est rare, peut-être, d’avoir un journaliste qui soit dans la vie quotidienne, avec les gens. Je réagis comme ceux qui ont partagé ce confinement pendant si longtemps.”

Ce n’est pas la première fois que “JPP” prend la position du représentant, ou de l’ambassadeur des gens ordinaires (même s’il n’aime pas le terme).

Jean-Pierre Pernaut Valeurs actuelles
DR

En août 2018, le “journaliste préféré des Français” (son JT enregistre d’énormes audiences depuis trente ans) livrait dans “Valeurs actuelles” sa déclaration d’amour pour les provinces, le terroir et les “vraies gens”.

Actus, bons plans, échanges, photos,..., rejoignez les 4,500+ membres de notre groupe Facebook Nous, les Niçois!
Publicité
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
pollution air Nice

Ne ratez aucune info!

Inscrivez-vous à notre newsletter

Total
0
Share