Voitures brûlées, tirs de mortiers : nouvelle nuit de tensions en banlieue parisienne

Feux d’artifice et de poubelles, capture écran Twitter Rémy Busine, Villeneuve-la-Garenne cette nuit

pollution air Nice

Ne ratez aucune info avec notre newsletter

Une fois par semaine, l'essentiel de l'actu qui vous concerne

L’accident d’un motard impliquant une voiture de police samedi soir à Villeneuve-la-Garenne a mis le feu aux poudres dans plusieurs quartiers et communes populaires. Le jeune homme a eu la jambe fracturée dans des circonstances qui restent floues pour le moment

FAITS-DIVERS — Différents incidents d’intensités variables ont éclaté dans plusieurs quartiers de la banlieue parisienne dans la nuit de lundi à mardi, après l’accident samedi d’un motard à Villeneuve-la-Garenne impliquant la police.

Il a été grièvement blessé après avoir percuté la portière d’un véhicule banalisé au niveau d’un feu rouge. L’évènement, en plein confinement, a rapidement enflammé les réseaux sociaux, alimentés par des vidéos de témoins dénonçant “un nouveau cas de violences policières”, et provoqué des échauffourées dans la ville le soir-même.

Dans cette ville des Hauts-de-Seine, de premiers tirs de mortiers d’artifice ont été tirés peu avant minuit, d’après l’AFP.

EN RAPPORT > VIDÉO. “Une minorité d’individus cherche un embrasement des banlieues” dénonce Éric Revel (Azur TV) dans “Morandini Live”

Avant cela, des incidents ont commencé dans la commune voisine d’Asnières, avec des “tirs similaires”.

Des feux de poubelles et de véhicules à Asnières et Nanterre ont aussi été signalés.

En Seine-Saint-Denis, des poubelles ont été incendiées à Aulnay-sous-Bois et Saint-Denis vers 22h30.

“Il n’y a pas eu d’affrontements avec les forces de l’ordre”, a précisé la préfecture

Les autorités précisent bien que, à ce stade, il reste difficile d’établir un lien entre ces différents incidents et l’évènement de Villeneuve.

“Ces agissements sont évidemment intolérables et appellent une réponse de fermeté”, a déclaré la porte-parole du ministère de l’Intérieur Camille Chaize

“À ce stade, ils demeurent néanmoins de relativement faible intensité”, a-t-elle cependant relevé. La porte-parole a souligné que “pour les jours à venir, des dispositifs (de police) gradués (étaient) prévus pour l’ensemble des départements de petite et grande couronne”, assurant qu’il n’y avait “pas de problème capacitaire” en matière d’effectifs.

Dans la nuit de dimanche à lundi, des incidents sporadiques avaient déjà éclaté, notamment à Villeneuve-la-Garenne ou Aulnay-sous-Bois. Sur l’ensemble de l’Île-de-France, une quinzaine de voitures et une cinquantaine de poubelles ont été incendiées.

Un total de sept personnes ont été interpellées par la police en Seine-Saint-Denis. Au moins quatre d’entre elles étaient toujours en garde à vue ce lundi 20 avril en fin de journée, selon le parquet de Bobigny.

Actus, bons plans, échanges, photos,..., rejoignez les 4,500+ membres de notre groupe Facebook Nous, les Niçois!
Publicité
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pollution air Nice

Ne ratez aucune info!

Inscrivez-vous à notre newsletter

Total
0
Share