L'année 2022 a été marquée par une progression signi­fi­cative de l’inflation. Analysons ensemble l'évolution des prix chez nous. 

Après être restés stables durant plusieurs mois, les prix des produits alimen­taires reculent dans les super­marchés français. Comme dévoilé le 2 octobre dernier par franceinfo, le coût total de notre panier de courses "type" est descendu de 26 centimes depuis le mois d’août 2023, s'établissant désormais en moyenne à 109,61 euros. 

Une diminution imper­cep­tible pour les consom­ma­teurs, que l’organisme NielsenIQ voit donc plutôt comme une "poursuite de la stabi­li­sation" de l’inflation.

Tout comme dans le reste de la France, la région Sud connaît une baisse minime sur les prix des aliments essen­tiels au quotidien. Dans les Hautes-​Alpes et le Var, le budget courses s’élève environ à 115 € (soit une diminution de… 0,27 €) contre 112,9 € dans les Alpes-​de-​Haute-​Provence. Le dépar­tement des Bouches-​du-​Rhône détient le panier de courses le plus cher avec un total de 117,83 € et une baisse pourtant estimée à 0,28 €.

Quels changements dans notre département ? 

Les données du panier de courses franceinfo, en colla­bo­ration avec NielsenIQ, révèle également une inflation sur les produits essen­tiels dans les Alpes-​Maritimes. Celle-​ci atteint 11,37 % sur un an, soit un léger recul de 1,28 % depuis le mois d’août dernier. 

Pour vous donner un ordre d’idées, le paquet de sucre premier prix de 1 kilo a augmenté de 55,19 % sur un an. De leur côté, le prix du paquet de céréales a subi une hausse de 18,8 % sur un an et le montant de la bouteille d’huile d’un litre, 16,7 % sur un an. 

Vraiment tous concernés…
La prési­dence est également concernée par cette hausse des prix. En effet, d’après un document annexe au projet de loi de finances mis en lumière par le média Politico, les frais de l'Elysée ont augmenté cette année en raison, nous raconte-​t-​on, de la "hausse inévi­table des dépenses" et de "la très forte activité prési­den­tielle". Initialement estimé à 115 millions d’euros, son budget se fixerait aujourd’hui à… 127,4 millions d’euros.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.