De Pascal Morabito à Sacha Sosno en passant par Noël Dolla, nombreux sont les artistes à exposer leurs créations le long du bassin du port. Tour d'horizon des œuvres les plus mythiques. 

"Hommage à Bracelli" de Pascal Morabito

À l’angle des rues Robilante et Ségurane se dresse cette statue signée Pascal Morabito. La sculpture rend hommage au peintre du XVe siècle, Giovan Battista Bracelli.

10
La statue surplombe le Port Lympia (Photo © Romain Boisaubert/​Nice-​Presse)

Dans le cadre des travaux d’extension de la Promenade du Paillon, la figure commandée en 1984 a été déplacée au bas de la rue Ségurane, à proximité des Puces de Nice, un lieu d’expression pour les street-​artistes depuis de nombreuses années (voir ci-​dessous).

"Un dimanche à Nice" de Stéphane Cipre 

La repré­sen­tation du modèle iconique de la Fiat 500 prête à prendre la route des vacances ne laisse pas indif­férent les nombreux passants, qui se pressent de l'immortaliser avec leur smartphone. 

11
Une véritable invitation au voyage (Photo © Romain Boisaubert/​Nice-​Presse)

Entièrement en aluminium, la mythique voiture a récemment vu un vélo jaune en hommage au Tour de France lui être greffé sur le toit, aux côtés des bouées gonflables et autres parasol et glacière. Une oeuvre signée Stéphane Cipre, l'artiste qui expose également "People" dans le hall du Terminal 2 de l’aéroport.

"Queue de Baleine" de Sacha Sosno 

(En photo principale) Au bout du quai Riboty, vous pouvez apercevoir un vibrant hommage aux nombreux cétacés présents en Méditerranée.

Une création signée Sacha Sosno, qui dans son style bien à lui nous offre une oblité­ration, cette technique consistant à perforer pour réaliser une forme et conserver la partie découpée pour l'utiliser ailleurs. Lui-​même pêcheur et grand amoureux de la mer, c'est tout naturel­lement que cette oeuvre a trouvé toute sa place au port.

"Lou Che" de Noël Dolla

Composée de plusieurs bateaux fendant les vagues, l'oeuvre datant de 2019 et hérigée sur le Quai Lympia incarne l’esprit de la navigation.

12
Un hommage aux pêcheurs niçois (Photo © Romain Boisaubert/​Nice-​Presse)

Le nom "Lou Che" est un jeu de mots entre "lumière" (luce en italien) et Che Guevara, et c’est aussi le nom du bateau de Noël Dolla, dont l’atelier est situé à proximité. Elle rend hommage au passé indus­triel des lieux, symbolisé par la grue de 1936, classée depuis le XXe siècle.

"Pepin, la déesse et la mer" d’Ernest Pignon Ernest

Du côté de la station de tramway Garibaldi, on peut admirer la specta­cu­laire statue "Pepin, la déesse et la mer" d’Ernest Pignon Ernest, créée en 2019. Cette œuvre repré­sente Giuseppe Garibaldi enfant, surnommé Pépin, perché sur l’épaule de la Victoire, avec en arrière-​plan une vue sur la mer captée par une caméra située place Guynemer.

13
Giuseppe Garibaldi est ici repré­senté enfant (Photo © Romain Boisaubert/​Nice-​Presse)

Garibaldi, dont les aventures ont commencé au Port où il vivait, est symbo­li­quement lié à cet empla­cement. Sa maison se trouvait sur le quai Napoléon, près du terminus de la ligne 2 du tramway. De plus, le quai de la station présente une recons­ti­tution d’un morceau du Bastion Sincaire, dont les pierres ont été utilisées pour ériger le bâtiment de la place Garibaldi en 1783.

Mais aussi…

Design sans titre
Les façades des Puces de Nice ne manquent pas de couleurs (Photo © Romain Boisaubert/​Nice-​Presse)

Aux Puces de Nice, on peut découvrir quoti­dien­nement des œuvres de street-​artistes. Depuis 2017, les façades des Puces de Nice sont ornées par des créateurs locaux. Ce projet, initié par la Ville, s'inscrit dans une politique ambitieuse de promotion de l'art dans l'espace public.

Fywif2jXsCMWIRG 1 edited
[© DR]

À quelques pas de là, sur la place du Pin, se trouve "la Dolly" de Patrick Moya, inaugurée le 16 juin 2023 par Christian Estrosi. Cette sculpture, d’un bleu vibrant, a été installée en colla­bo­ration avec le Centre LGBTQIA+ Côte d’Azur. Créée en 1999, la Dolly s’inspire de la célèbre brebis éponyme, le premier mammifère cloné par l’homme. Au fil des années, la Dolly est devenue un personnage central de l’univers Moya. Elle est également l’emblème des soirées carita­tives "Dolly Party" organisées dans le Sud.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.