La SNCF a annoncé jeudi un trafic toujours "fortement perturbé" pour vendredi avec la moitié de ses TGV Inoui et Ouigo supprimés ainsi que 60% de ses TER, et un niveau de service qui devrait rester équivalent tout au long du week-end.

Le groupe public appelle donc les voyageurs à "annuler ou reporter leurs dépla­ce­ments le 10 mars et le week-​end", alors qu'une grève recon­duc­tible a été lancée mardi à l'appel de tous les syndicats de cheminots contre la réforme des retraites.

Le trafic grande vitesse sera notamment très diminué sur les axes Nord et Atlantique avec 60% de trains supprimés tandis que sur les axes Est, Sud Est et sur le Ouigo, on comptera un train sur deux.

Comme les jours précé­dents, les liaisons de province à province seront presque inexis­tantes avec 90% des TGV supprimés.

Seuls 25% des trains Intercités rouleront. A l'international, deux tiers des Eurostars sont maintenus et 60% des Thalys (Benelux), des Lyria (Suisse) et des liaisons vers l'Allemagne.

Seul un tiers des trains prévus vers l'Italie rouleront et un quart de ceux vers l'Espagne.

En région parisienne, la circu­lation des trains de banlieue restera fortement dégradée. Ce sera surtout le cas pour le RER D et la ligne R du Transilien avec seulement 20% des trains en circu­lation et de nombreuses stations non desservies aux heures de pointe sur le D.

Un tiers du service habituel sera assuré sur le RER C et la moitié sur les RER B et E et les lignes de Transilien J, K, L, N et P.

Les lignes H et U verront deux trains sur trois rouler et le service sera normal pour les lignes T4 et T11 du tramways.

Photo de Une : Depositphotos.com

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.