Déployé par le gouver­nement, le dispo­sitif "Villages d’avenir" permet d'accompagner des communes rurales de moins de 3 500 habitants dans la réali­sation de leurs projets de dévelop­pement. Dans les Alpes-​Maritimes, 15 vont être aidées.

C'est la bonne nouvelle de cette fin d'année, pour ces villages azuréens. 

L'Etat va les aider dans la consti­tution de leurs dossiers pour obtenir des finan­ce­ments existants, ou pour leur donner un coup de main plus person­nalisé. 120 chefs de projets ont été recrutés.

Suite à un appel à candi­da­tures pour une première vague de communes label­lisées, les préfets, en lien avec les collec­ti­vités locales, ont identifié les communes à accom­pagner. "Elles bénéfi­cieront d’un appui dans le cadre du programme à partir de janvier 2024 pour une durée de 12 à 18 mois".

"Villages d’Avenir vise à accom­pagner tout type de projet struc­turant répondant aux besoins quoti­diens des habitants ou à amener une dynamique nouvelle dans la commune : service nouveau et de proximité, réhabilitation/​valorisation de bâtiment struc­turant, réamé­na­gement de centre bourg ou d’une place de village, dossier culturel et touris­tique, nouvelle vision globale de la sécurité routière au sein du village, dévelop­pement d’un commerce ou point multi-services, …"

Quelles communes chez nous ?

Voici les lauréats dans notre dépar­tement : Caussols, Châteauneuf-d'Entraunes, Daluis, Entraunes, Guillaumes, Lantosque, L'Escarène, Peille, Roquestéron, Saint-​Étienne-​de-​Tinée, Saint-Martin-d'Entraunes, Saorge, Sauze, Touët-​sur-​Var et Villars-sur-Var.

Comme le souligne le président du conseil régional de Provence-​Alpes-​Côte d'Azur, Renaud Muselier (Renaissance), "160 communes de notre région, c’est-à-dire un sixième d'entre elles, sont éligibles à ce dispo­sitif. C’est assez consi­dé­rable !" En tout, dans le pays, 2,2 millions d'habitants sont concernés par l'initiative.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.