Classé parmi les plus beaux villages italiens, Apricale est une petite commune médiévale à seulement 1 h de Nice.

Entouré de collines, le village d'Apricale, en Italie, est doté d'un charme commun à la Ligurie. Il fait partie des plus beaux villages italiens, connu pour ses sites médiévaux, ses ruelles et ses façades encore marquées par le temps.

Des monuments historiques

Apricale Italie
Illustration - Photo © Depositphotos.com

Le dépay­sement à Apricale est total. Comme la plupart des villages italiens qui bordent les montagnes, il se compose d'une multitude de maisons construites les unes contre les autres, pour former un labyrinthe unique en son genre. 

Son histoire remonte au Xe siècle, lorsqu'il fut fondé par les comtes de Vintimille. Annexé par la France en 1793, le village a alors été rattaché au terri­toire des Alpes-​Maritimes. Ce n'est qu'à la fin du Premier Empire que la commune est revenue au Royaume du Piémont-​Sardaigne, avant d'être récupérée par le Royaume d'Italie.

Cette histoire marquée de rebon­dis­se­ments a laissé des traces indélé­biles encore impré­gnées par ses monuments. Le patri­moine d'Apricale comporte en effet plusieurs édifices, dont l'église Madonna degli Angeli, datant du XIIIe siècle, dotée de fresques magis­trales du XVe siècle qui recouvrent de larges surfaces.

Reconstruite au XVIIIe siècle, l'église de la purifi­cation de la Vierge Marie est elle aussi datée du XIIIe siècle, et recon­nais­sable par son clocher reposant sur une tour. Les visiteurs pourront également découvrir l'oratoire de San Bartolomeo, bâtiment du XVIIIe siècle au style baroque. À l'intérieur, les intéressés retrou­veront un polyp­tyque datant de la Renaissance, repré­sentant Notre-​Dame de la Neige.

Enfin (et pas des moindres !) son château. Ce monument incon­tour­nable, décoré dans un style Art Nouveau, abrite un musée qui retrace l'histoire du village d'Apricale. On y trouve également une belle collection d'objets et d'œuvres d'art, ainsi que des reconstitutions.

Dépaysement total

Apricale Italie
Illustration - Photo © Depositphotos.com

La magie d'Apricale opère dès l'entrée dans le village, avec ses rues étroites, ses commerces, bars et restau­rants qui misent sur les produits locaux. Plusieurs peintures murales ornent les façades des maisons, dépei­gnant la vie rurale des villa­geois d'autrefois et les techniques ances­trales utilisées.

Rendez-​vous sur la place Vittorio Emanuele II, au centre d'Apricale, pour un instant suspendu. On y retrouve une fontaine gothique, de beaux bâtiments d'époque ainsi qu'une vue à couper le souffle sur la vallée environ­nante. Toute l'année, les événe­ments locaux s'y déroulent et rassemblent les habitants et les touristes.

Du champ à l'assiette

Vous ne repar­tirez pas sans une petite douceur ! Apricale se diffé­rencie par son goût prononcé pour la gastro­nomie et les bons produits de terroir. Des siècles de tradi­tions sont ici dévoilés, à travers des mets tous plus succu­lents les uns que les autres. En tête de liste, on retrouve le pansarole, un petit beignet sucré accom­pagné de zabaione, spécialité culinaire italienne qui se définit comme une crème sucrée aux œufs.

La fierté d'Apricale se trouve aussi dans sa production, garante d'un vin local réputé dans la région et de son huile d'olive extra vierge, grâce à l'environnement clima­tique parfait du village ! De nombreuses terrasses couvrent d'ailleurs les contrebas du village, sur lesquelles les oliviers ont pris place depuis des siècles, rendant une huile consi­dérée comme l'une des meilleures au monde par les experts.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.