Le hasard fait qu'elle a suivi de quelques heures une nouvelle fusillade, mais elle avait été programmée en amont : la préfecture des Alpes-​Maritimes a mené une opération "place nette" dans la Plaine du Var ce 15 novembre.

Un drone au-​dessus du quartier, des policiers nationaux déployés… Cette semaine, ce dispo­sitif national a été appliqué à ce quartier sensible de l'ouest niçois, connu pour être l'une des plaques tournantes de la drogue chez nous.

Les forces de l'ordre ont procédé à des contrôles d'identité, à des fouilles de caves ou encore à des patrouilles avec des chiens spécia­lisés. Les encom­brants (épaves, pneus…) ont aussi été retirés, commu­nique la préfecture. L'idée est de montrer aux habitants ulcérés par les trafics que l'État est bien présent sur le terrain.

Le drone, dont le décollage est soumis à des autori­sa­tions strictes et épiso­diques, permet de débusquer les trafi­quants et leurs points de deal. 

Quelques heures avant le 14-​juillet dernier, cet outil avait permis de repérer un tas de barres de fer, rassem­blées en prévision d'une éventuelle émeute.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.