La Côte d'Azur est souvent repré­sentée par ses nombreux hôtels de luxe. Dans les coulisses, des équipes travaillent dur pour que tout soit parfait. À Nice, nous sommes partis à la rencontre d'une gouvernante-​générale, un métier aux mille facettes. 

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas du tout pour Maria Da Veiga, gouvernante-​générale. Sourire aux lèvres, allure impec­cable, elle nous reçoit au sein de l'hôtel West End, son lieu de travail. "Cela fait quatre ans que j'exerce ici" nous précise-t-elle.

"Tu as ce qu'il te faut ?", "je vérifie sur le planning", "attention, l'oreiller n'est pas bien installé…" En déambulant dans les couloirs, cette profes­sion­nelle s'assure que tout soit impec­cable. Car oui, dans son job, rien n'est laissé au hasard, le moindre détail a son impor­tance. Nice-​Presse est parti à la décou­verte de son quotidien, le temps d'un après-midi.

"Gérer une mini-​entreprise, de A à Z"

Maria a suivi des études pour devenir assis­tante de gestion. "J'ai commencé dans le milieu de l'hôtellerie par un stage où j'assistais une gouver­nante. À la fin, on m'a proposé un poste au Hi Hôtel". En 2020, changement d'établissement : elle rejoint le West End en tant que gouvernante-​générale. Mais alors quel est son rôle ? "On est un peu comme des maîtresses de maison finalement, il faut être partout et avoir l'oeil. Ma fonction principale, c'est de tout mettre en œuvre pour satis­faire la clientèle". Et ce n'est pas chose simple ! 

Capture decran 2024 07 03 a 10.08.37
Photo : Nice-Presse

"J'ai une équipe d'une quinzaine de personnes à gérer : des femmes et des valets de chambre, des équipiers… Je suis également très proche des techni­ciens et de la réception, les infor­ma­tions me parviennent par là".

Dans une suite avec vue sur mer, nous suivons Maria. Le nettoyage a été effectué, elle s'assure donc que tout soit prêt pour accueillir les clients. "Il faut que ça soit absolument parfait".

Capture decran 2024 07 03 a 11.28.59
Photo : Nice-Presse

Remettre en forme le paquet de chips, être sûre qu'aucune trace ne soit présente sur les verres, s'assurer que la télévision fonctionne ou encore qu'il n'y ait aucun brin de poussière… 

Au total, 150 chambres sont sous sa respon­sa­bilité. "Je m'occupe aussi des commandes de linge et de produits, de la gestion du personnel, des recru­te­ments…" Finalement, "c'est un peu comme si j'avais une mini-​entreprise à faire tourner. On gère tout de A à Z".

Anecdotes surprenantes

Pour accomplir ses nombreuses missions, Maria commence à 7h 0. "Dès que j'arrive, je vais à réception. Je récupère mes plannings pour préparer la journée. Ça me permet aussi de savoir ce qu'il s'est passé dans la nuit". Par la suite, "je répartis les chambres. À 9h, c'est le débriefing, puis je repasse partout". Les tâches adminis­tra­tives, les contrôles se poursuivent…

Capture decran 2024 07 03 a 11.53.50
Photo : Nice-Presse

Les qualités pour être gouver­nante ? "Il faut avoir un sens des respon­sa­bi­lités, le goût du défi, être organisé et savoir gérer des imprévus…"

Dans le quotidien, des surprises peuvent se produire et elles ne sont pas toujours agréables ! "Une fois, un client était malade. Quand la chambre a été libérée, il y en avait de partout. On ne pouvait même plus utiliser le matelas, on a dû en trouver un autre en urgence. Il a fallu réagir vite".

Capture decran 2024 07 03 a 12.41.42
Photo : Nice-Presse

Pour les habitués, il faut aussi s'adapter à des demandes spéci­fiques. "Un voyageur venait réguliè­rement ici pendant des années. Il voulait que sa chambre soit agencée à sa manière, avec ses propres affaires. On montait ses vases, ses couettes… Dès qu'il partait, on remballait tout". 

Des célébrités se rendent également au West End. "Par exemple, Isabelle Adjani a séjourné ici plusieurs fois. On sait qu'elle veut un certain type de cintres, donc dès qu'elle vient on les mets dans sa chambre". Ici, "on connaît les habitudes".

Le luxe a son lot d'exigences, il faut savoir s'adapter à toutes les éventua­lités. "C'est un métier passionnant mais qui n'est pas assez valorisé. Certains pensent qu'être gouver­nante, c'est juste remettre les choses en place…Ça va beaucoup plus loin que ça. C'est essentiel, dans notre secteur". 

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.