Le magazine américain Forbes donne quelques idées de desti­na­tions à ne pas louper au coeur de la Riviera italienne.

De l’autre côté des Alpes, non loin de Nice, la Riviera italienne séduit les voyageurs par ses stations balnéaires et ses paysages paradi­siaques. En fer de lance, Gênes, Portofino et Cinque Terre, entre autres.

Mais il existe d’autres secteurs moins réputés qui ne demandent qu’à être explorés. Ainsi, Forbes, le renommé magazine américain, a livré quelques conseils sur les communes à absolument visiter dans la région, pourquoi pas dès cet été durant les vacances. 

La "principauté" de Seborga

iStock 999127396
[Illustration - iStock/​© Getty Images]

Outre les îles et les clubs de plage, la Ligurie pourra aussi vous charmer par ses villes perchées. C’est d’ailleurs dans l’une d’elles, à Seborga, que nous marquons notre premier arrêt. Appartenant à la province d'Imperia, elle forme une bourgade médiévale contenant notamment des bâtiments histo­riques et un musée de la musique.

Par sa riche histoire, elle regorge de monuments religieux comme l’église Saint-​Martin, le palais des moines et la chapelle de Saint-​Bernard l’Ancien. Notez que le saint patron de la cité, San Bernardo, est fêté tous les 20 août, avec un défilé de la princesse et des cheva­liers en uniforme. 

Depositphotos 230243634 L
[Illustration /​ © DepositPhotos]

Vous avez d’ailleurs peut-​être déjà entendu parler de Seborga, et ce pour une raison adminis­trative. Depuis 1963, le village fait part de son désir d’être un État indépendant. Il s’agit d’une princi­pauté avec un "souverain" élu, son propre drapeau, une monnaie et un passeport. 

On peut ajouter enfin que par temps clair, il est possible d’apercevoir Monaco grâce à l’une des nombreuses vues panora­miques qu’offre le spot…

Dolceacqua, joyau des collines du Val Nervia

Depositphotos 228488748 L
[Illustration /​ © DepositPhotos]

Pas très loin de la munici­palité côtière de Bordighera, Dolceacqua vaut elle aussi le détour. Elle se divise en deux parties. Une première plus ancienne, dont la création remonte au Moyen-​Âge, est nichée dans les collines du Val Nervia et est construite en montée.

Surnommé “la Terra”, ce secteur de la commune compte plusieurs points d’intérêt comme le Ponte Vecchio, qui permet d’y rentrer ou d’y sortir en passant sur les vestiges d’un ancien pont qui forme une arche longue de 33 mètres. Vous passez ensuite devant une ruelle sortant de l’ordinaire, le "Scasasse", avant d’arriver après une marche exigeante au château de Doria.

Depositphotos 206898872 L
[Illustration /​ © DepositPhotos]

S’il a subi de nombreuses trans­for­ma­tions au fil du temps, le monument laisse encore les obser­va­teurs admirer les struc­tures militaires, les espaces de service ou encore les prisons. Une fois traversé la cour, vous pourrez voir les résidences ainsi que les lieux réservés aux représentations.

La seconde partie, le "Borgo", est plus récente, ayant surgi plus tard de la rive droite. Elle abrite l’oratoire de San Sebastiano. La ville recense d’autres pépites, à l’image de l'église parois­siale de Sant'Antonio et son clocher, ou encore le "Visionarium", une attraction où l'on retrouve des projec­tions de petits films.

Varese Ligure, le village coloré 

iStock 1272439187
[Illustration - iStock/​© Getty Images] Le village rond de Varese Ligure

Enfin, notre périple s’arrête à Varese Ligure, une cité de la province de la Spezia. Bâtie selon un plan circu­laire, elle est, comme beaucoup de ses voisines, recon­nais­sable par ses façades aux couleurs pastel. 

Endroit calme et reposant, la bourgade est aussi appelée “Borgo Rotondo” pour sa dispo­sition parti­cu­lière. Si vous vous y baladez, vous serez certai­nement marqué par les maisons au style médiéval. N’hésitez pas à vous rendre près de la rivière pour observer les bâtisses bariolées.

Depositphotos 204657088 L
[Illustration /​ © DepositPhotos]

La forte­resse du XVe siècle et les églises de San Filipo Neri et Santa Teresa D'Avila sont les principaux lieux d’intérêt du village qui fut le premier en Europe à obtenir la certi­fi­cation environ­ne­mentale ISO 14.001. Il a également reçu le titre de commune la plus écolo d'Italie par l’association Legambiente. 

Photo : Depositphotos.com

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.