Mis en diffi­culté par leur soutien à la réforme des retraites portée par le gouver­nement, Les Républicains tentent de rebondir avec des "propo­si­tions chocs" en matière d'immigration.

"Il ne faut plus aucun droit pour les clandestins".

Un verbatim de Marine Le Pen ? Perdu, c'est une propo­sition du président des LR, le Niçois Eric Ciotti. Ce 26 avril, il présentait sur Europe 1 les propo­si­tions de la droite pour la future réforme de l'immigration, voulue par Emmanuel Macron.

Le député entend aussi supprimer les "presta­tions sociales dès le premier jour pour les réguliers (sic)" et "traiter les demandes d’asile à la frontière". Par ailleurs, il demande la fin du regrou­pement familial, et une refonte du code de la nationalité.

Dans le cadre de ces débats, Eric Ciotti appelle à l'organisation d'un référendum - ce qui serait contraire à la Constitution, d'après plusieurs spécia­listes du sujet.

Toujours est-​il que le chef des Républicains dénonce "une véritable submersion sans réelle réaction des pouvoirs publics".

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.