Vendredi 14 octobre, elles étaient une dizaine de mamans à être rassem­blées à la crèche Marelle, à l'écoute du sapeur-​pompier intervenant. 

La mairie, au côté de ses parte­naires, sensi­bilise les habitants sur les bons gestes à adopter en cas d'urgence.

"Les accidents de la vie courante coûtent 20.000 vies par an en France. C'est également la première cause de décès chez les enfants de un à quatre ans". Voici le bilan rappelé par Barbara Prot, élue niçoise chargée de la prévention, présente pour ce troisième atelier d'apprentissage des gestes de premiers secours pédiatriques.

Ces rendez-​vous peuvent parfois durer jusqu'à trois heures, un laps de temps au cours duquel sont évoqués conseils, gestes, réflexes et sensibilisation. 

"Mon fils a eu un accident il n'y pas très longtemps : avec la panique, on ne sait pas toujours comment réagir" confie Marion, 26 ans.

"Un enfant c'est très fragile, c'est toujours un peu angoissant de devoir s'en occuper. C'est important d'apprendre les bons gestes en cas de problème".

Même chose pour Siham, 38 ans, qui a vu son fils tomber devant elle. "Il s'est ouvert l'arcade, il y avait beaucoup de sang, c'était très impres­sionnant. On n'est jamais vraiment préparé à ce genre de choses".

Dix ateliers sont programmés au cours de l'année 2023, de quoi sensi­bi­liser près de 150 familles. Ils sont gratuits, sur inscription. 

Pratique

Les parents et familles souhaitant y parti­ciper pourront s'inscrire auprès des struc­tures de la petite enfance. Ces ateliers reviennent l'année prochaine.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.