Gérant du restaurant "Le Garibaldi" et du glacier éponyme depuis cinq ans, Matthieu Pivet est aussi le président de l'association des commer­çants "Garibaldi-​Ségurane". Un secteur qui, selon lui, a été embelli et sécurisé ces dernières années. 

En déambulant du Port Lympia à la place Garibaldi, en passant par l'inévitable rue Cassini, Matthieu Pivet ne peut s'empêcher d'admirer les trottoirs et les façades. "C'est quand même beaucoup plus beau comme ça, n'est-ce pas ?" 

Installé à Nice depuis vingt-​cinq ans, le natif de Troyes exploite des affaires dans le secteur. Récemment, il a d'ailleurs fait l'acquisition d'un nouveau restaurant, sous les arcades du port. Une raison de plus pour s'investir massi­vement dans son quartier, qu'il a vu évoluer dans le bon sens.

44 1
Les poubelles bleues ont permis de maintenir la propreté place Garibaldi (Photo © Nice-​Presse/​Romain Boisaubert)

"Force est de constater que nous avons assisté à beaucoup de change­ments positifs, notamment en termes de fréquen­tation et d'hygiène."

Si Matthieu Pivet reconnaît que "certaines incivi­lités sont encore à déplorer", le gérant tient également à souligner le travail effectué par la mairie. "Ils sont à l'écoute et sont réceptifs à nos demandes et besoins. Des poubelles publiques, avec une grande capacité, ont été installées et permettent de maintenir une place propre." 

Projets

Même constat en matière de sécurité. "La police municipale est présente et les contrôles des personnes à risque sont renforcés. On peut toujours faire mieux, certaines personnes causent encore des désagré­ments la nuit, mais l'endroit est globa­lement plus calme." 

Une zone également dynamisée par de nombreux axes rénovés. "On s'aperçoit qu'un circuit touris­tique s'est imposé, au départ du Vieux-​Nice, avec une descente jusqu'au Port Lympia." 

45
Un spectacle de "son et lumière" pourrait être lancé sur la place Garibaldi (Photo © Depositphotos.com)

Et dans sa volonté de rendre toujours plus attractif le quartier, l'association des commer­çants pense à de nombreux projets, notamment sur la place Garibaldi, malgré les contraintes de sa conception. 

"Le tramway et la route scindent la place en plusieurs fragments, ce qui ne facilite pas l'organisation d'évènements publics, en raison des proto­coles de sécurité imposés. Mais nous sommes actuel­lement en train de porter un projet de spectacle "son et lumière" projeté sur les façades des bâtiments, similaire à ce qui peut se faire à Lyon." 

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.