Alors qu'un nouveau rodéo urbain a blessé deux passantes mercredi soir sur la Place Masséna, le chef de file de l'opposition municipale (Retrouver Nice) aimerait que les policiers puissent utiliser contre les délin­quants le "contact tactique".

Comme la députée Les Républicains Christelle d'Intorni, le patron du groupe municipal ex-​RN Philippe Vardon aimerait importer de Londres la technique policière du "percuter pour arrêter", qui permet aux forces de l'ordre d'entrer en collision avec le scooter ou la moto de fuyards.

Invité dans Dites-​le vous-​même ce jeudi 22 septembre, l'émission vidéo de Nice-​Presse et RCF Radio, le conseiller municipal a précisé sa pensée : "ces deux femmes percutées hier soir, ça aurait pu être ma grand-​mère, mes enfants… À Londres, le contact tactique a un effet dissuasif."

"À Nice, j'aurais préféré qu'on puisse l'utiliser pour que les policiers stoppent ce chauffard".

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.