Coronavirus : Macron va imposer les masques dans les espaces clos, Estrosi veut qu’il aille plus loin

Macron discours coronavirus
Photo : Kremlin/DR

Ne ratez aucune info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partagez cette info :

Total
7
Shares

Le président de la République a annoncé que le masque de protection serait obligatoire dans tous les espaces publics clos dès le mois prochain. Christian Estrosi réclame que la mesure soit étendue aux rassemblements en plein air, comme c’est le cas à Nice depuis cette semaine.

SANTÉ — Emmanuel Macron, interviewé à l’occasion du 14-juillet ce mardi, est revenu sur la crise du coronavirus. Il a annoncé vouloir rendre le port du masque obligatoire dans les lieux publics clos à partir du 1er août.

EN RAPPORT > Coronavirus : Le Covid-19 circule activement en région PACA, ce qu’il faut savoir

«On le fait dans les transports, ça marche très bien, mais c’est un peu erratique dans les lieux publics clos (…) ça veut dire qu’il faut que les choses s’organisent», a fait valoir le chef de l’État.

«Je recommande à tous nos concitoyens de porter le masque au maximum quand ils sont dehors et a fortiori quand ils sont dans un lieu clos. Nous allons nous mettre en situation de pouvoir, par exemple à partir du 1er août, le rendre totalement obligatoire.»

NOTRE PAGE SPÉCIALE > Toute l’actualité de la pandémie de Covid-19

Sur les réseaux sociaux, le maire de Nice Christian Estrosi a «remercié» le président «pour cette décision importante.» 

«Je souhaite que cette obligation s’applique aussi aux rassemblements en extérieur. C’est le cas à Nice» a‑t-il ajouté.

Cette décision, qui va au-devant du décret gouvernemental, avait été prise par la ville après la polémique qui a entouré le concert de The Avener le week-end dernier à Nice.

5.000 personnes s’y étaient pressées sans aucun respect des gestes barrières, déclenchant colère et incompréhension sur les réseaux sociaux et dans la classe politique.

Partagez cette info :

Total
7
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
Nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité, ainsi que nos mentions légales.
Découvrez la newsletter de Nice-Presse