Du côté de la capitale de la Riviera française, l’étude de faisa­bilité du projet de réhabi­li­tation de la caserne Forty en hôtel de police municipale est terminée. Le centre de gestion des caméras aura sa salle de crise, et des capacités étendues.

Le calen­drier est fin prêt. Ainsi, son chantier débutera "au premier semestre 2024" pour une livraison "au second semestre 2025". Les travaux consis­teront à réhabi­liter le rez-​de-​chaussée et le premier étage de la caserne, démolir le parking intérieur et ravaler l’ensemble des façades.

L’objectif affiché par la Ville ce vendredi 5 octobre est d’installer sa police de proximité en centre-​ville afin de pouvoir déployer rapidement les patrouilles, tout en valorisant ce bâtiment du XVIIe siècle.

Actuellement basée rue Saint-​Charles, la "PM" occupe des "locaux exigus et inappro­priés par rapport à ses missions et ses effectifs" (36 policiers et 28 ASVP). 

Le centre de super­vision urbain (CSU), piloté par des opéra­teurs vidéo dédiés en perma­nence, sera agrandi de manière à pouvoir également "gérer les alarmes intrusion et incendie, l’éclairage public, les objets connectés, les bornes escamo­tables, etc. Un local serveur et une salle de crise complè­teront le dispo­sitif du CSU".

Le montant de ce projet s’élève à 4,2 millions d'euros. La commune est maître d’ouvrage, l’Atelier Gabrielli archi­tecture le maître d’œuvre.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.