Dimanche, le JDD a publié son tradi­tionnel classement des villes et villages français où il fait bon vivre. Plusieurs communes des Alpes-​Maritimes occupent les premières places du palmarès.

Chaque année à la même période, le Journal du dimanche dévoile en exclu­sivité le palmarès 2024 des villes et villages de France où il fait bon vivre. Un classement toujours très scruté puisqu'il concerne l’ensemble des communes de l'Hexagone.

Surtout, il s’appuie sur près de 190 critères, eux-​mêmes répartis en 11 catégories. On retrouve les classiques comme la qualité de vie, la sécurité, la santé, les trans­ports, les commerces et services, la protection de l’environnement, l’éducation, la solidarité, les sports et loisirs et l’attractivité immobilière. 

Pour cette 5e édition, la nouveauté nous vient de l’introduction parmi les critères des finances et impôts locaux. Ajoutons que la hiérarchie est pondérée à partir d’un sondage exclusif qui permet aux Français de définir leurs priorités pour la construire. Ces indica­teurs rapportent ensuite 0, 25, 50, 75 ou 100 points aux localités.

À LIRE AUSSI : Pour un grand bol d'air : 10 villages de la Côte d'Azur "où il fait bon vivre"

Pour 2024, si Angers, Bayonne et Biarritz sont les grandes villes ayant remporté tous les suffrages, dans cet ordre, on peut se réjouir de voir les Alpes-​Maritimes plutôt bien représentées. 

Ainsi, dans le top 50, on observe trois cités de notre dépar­tement, à savoir Nice (13e au niveau national), Antibes (25e) et Cannes (40e). Cagnes-​sur-​Mer (59e) n’est pas si loin, sachant que 34.808 munici­pa­lités sont prises en compte. La cinquième n’est autre que Grasse, hors du top 100 néanmoins (130e).

Nice 13e meilleure ville française, 1ère des grandes communes

Vue aérienne de Nice tour Saint-François
[Illustration - iStock/​© Getty Images]

Pour commencer par notre agglo­mé­ration, capitale du secteur, on peut déjà signifier qu’elle a gagné cinq places par rapport à l’an passé. Elle est ainsi éligible au label décerné par l’organisation. Celui-​ci atteste notamment des perfor­mances du terri­toire et peut servir d’élément de communication. 

Il convient aussi de préciser que parmi les aires urbaines françaises d'importance (100.000 habitants ou plus), Nice atteint le 7e rang sur 40. La capitale maralpine se place même en tête du classement des villes qui comptent plus de 300.000 résidents.

Antibes et son splendide littoral 

antibes 2

Nous avons ensuite Antibes, qui progresse dans ce palmarès car elle était 27e en 2023. Elle aussi peut prétendre à la célèbre appel­lation. Parmi les communes comptant entre 50.000 et 100.000 résidents, elle est 9e. 

La station balnéaire jouit princi­pa­lement de son cadre naturel préservé. Entre tradition et modernité, mêlant joie de vivre et dynamisme culturel. On peut admirer de magni­fiques panoramas sur la Côte d’Azur en se baladant le long du littoral.

Cannes en net progrès 

La côte azuréenne est globa­lement en plein essor dans la hiérarchie, à l’image de Cannes, qui a effectué une remontée de huit places en un an. Elle est désormais 14e dans sa catégorie de population (entre 50.000 et 100.000).

Bien évidemment, le Festival lui confère un fort pouvoir attractif, mais ce serait réduire les bonnes raisons d’aller visiter la localité. On pense forcément au boulevard de la Croisette, mais aussi au Vieux-​Port, au quartier du Suquet ou encore aux îles de Lérins. 

L'authentique Cagnes-​sur-​Mer

Cagnes sur Mer
Photo : cagnes-sur-mer.fr

À Cagnes-​sur-​Mer, 24e sur 79 chez les agglo­mé­ra­tions entre 50.000 et 100.000 habitants, on apprécie l’authenticité et l’esprit de village qui y règne, princi­pa­lement au Cros-​de-​Cagnes, avec ses maisons de pêcheurs aux volets bleus. 

Difficile également de résister à une promenade dans le Haut-​de-​Cagnes, sur les hauteurs, pour y découvrir le château Grimaldi, son musée d’art moderne. Depuis le donjon, profitez de la vue à 360 degrés qui vous est offerte sur la Méditerranée et les Alpes. 

Art et architecture à Grasse

Grasse Alpes-Maritimes
Vue de la vieille-​ville de Grasse - Photo © Depositphotos.com

Enfin, le top 5 se termine avec Grasse, 41e sur 332 dans le groupe des munici­pa­lités comprenant entre 20.000 et 50.000 résidents. Capitale du parfum, la cité dispose aussi d’un riche patri­moine et de paysages à couper le souffle.

Des jardins et champs de jasmin, de roses, de lavande et de mimosa aux villas Fort-​France et Noailles, sans oublier les trésors d’architecture de la cathé­drale, du palais épiscopal du XIIIe siècle, des hôtels parti­cu­liers du XVIIe et XVIII, des places et fontaines… C’est une desti­nation de choix pour une excursion typique de la région.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.