C'est le grand retour de Sofia Coppola ! Dans son dernier long-​métrage, la réali­sa­trice retrace la vie de l’épouse d’Elvis Presley, Priscilla. On découvre le portrait d'une femme sous emprise qui se dirige doucement vers sa liberté. 

Il était parti­cu­liè­rement attendu. Le nouveau film de Sofia Coppola est actuel­lement en salle ! Sorti le 3 janvier, il s'intéresse à l'histoire de l'épouse du célèbre chanteur Elvis Presley. Domination, infidélité, dépen­dance aux cachets… On aperçoit une toute autre facette du king, bien plus sombre… 

Après "Marie-​Antoinette" en 2006, "Virgin Suicides" en 1999 ou encore "Lost in Translation" en 2003… La réali­sa­trice améri­caine adapte ici, en partie, le livre de Priscilla Presley, "Elvis et moi" pour son huitième long-métrage. 

De l'idylle secrète au mariage

L'actrice Cailee Spaeny brille dans le rôle de Priscilla. En 1957, sur une base militaire allemande de l’US Air Force, où son père office, cette dernière a seulement quatorze ans lorsqu'elle rencontre Elvis, lui âgée de vingt-​quatre ans. Interprété par Jacob Elordi, il effectue son service militaire. 

Après quelques échanges lors d'une soirée, la collé­gienne tombe sous le charme de cet homme déjà devenu une star mondiale. Le film continue, par la suite, à suivre l'évolution de leur histoire. Il la fait venir dans son domaine de Graceland où elle doit apprendre à vivre avec son entourage, mais aussi avec le caractère dominant de son compagnon. 

Rapidement, Elvis lui demande de se teindre les cheveux en noir, de se maquiller davantage ou encore de mettre un certain style de vêtements… 

Mais aussi de faire un choix entre sa carrière ou lui. La jeune femme se retrouve réguliè­rement seule dans leur grande bâtisse. Les specta­teurs plongent alors dans un univers glamour mais où la solitude règne…

Vers la liberté 

Si Elvis est connu de tous, ce n'est pas le cas de sa compagne. Cette fois-​ci, on s'intéresse donc à son point de vue et à son évolution : ce qui est parti­cu­liè­rement intéressant ! Elle sort enfin de l'ombre grâce à ce long-​métrage, dont elle est co-​productrice déléguée.

Sofia Coppola s'attaque à l'une de ses théma­tiques phares : les tourments de l’adolescence et la diffi­culté d’exister en tant que jeune femme. Le mariage, la naissance de leur fille Lisa-​Marie… Les diffé­rents moments de la relation sont abordés jusqu'au départ de celle qui aura été la seule épouse de la star. 

Priscilla sort de sa prison dorée où elle est avant tout là pour plaire : un plan la montre en train de mettre des faux-​cils alors qu'elle est sur le point d'accoucher. Elle laisse son ennui derrière elle et s'envole vers sa liberté, son émanci­pation. Dans son nouveau film, la réali­sa­trice excelle et nous entraîne donc vers un univers moins connu du célèbre couple : bien loin du Elvis de Baz Luhrmann sorti en juin 2022. 

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.