Emploi : en mai, le chômage (catégorie A) baisse en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Pole Emploi Chômage coronavirus
Photo : DR

Ne ratez aucune info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partagez cette info :

Total
1
Shares

Le nombre d’inscrits à Pôle emploi en catégorie A (sans emploi) a nettement baissé en mai.

Le déconfinement apporte déjà des effets positifs sur le marché de l’emploi. Après une très importante (et logique) hausse du nombre d’inscrits à Pôle emploi n’exerçant aucune activité (la catégorie A) en avril, il a nettement baissé en mai, de 3,3%, selon les chiffres dévoilés par la Dares et Pôle emploi ce jeudi 25 juin.

Dans la catégorie A, on dénombre ainsi 149.900 demandeurs d’emploi de moins par rapport à avril, une baisse 2,1% en Ile-de-France et de 2,2% en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Il n’y a qu’en Corse où ce chiffre augmente (+10,3%).

Il s’agit d’ailleurs de «la baisse mensuelle la plus forte observée depuis le début de la série en 1996», relève la Dares dans une note publiée ce jeudi 25 juin.

Le nombre total d’inscrits en catégorie A reste très élevé, avec plus de 4,4 millions de personnes.

Dans le détail, la baisse des inscrits à Pôle emploi en catégorie A concerne toutes les tranches d’âge en mai : les moins de 25 ans (-7.300 soit ‑1,1%), les 25–49 ans (-99.600, soit ‑3,6%) et les 50 ans ou plus (-42.900, soit ‑3,6%).

«La situation reste difficile»

C’est la reprise de l’activité pour les salariés en contrats courts (intérim, CDD…) qui explique ce repli du nombre d’inscrits en catégorie A. «Ces chiffres (en trompe-l’oeil) traduisent, avant tout, une précarisation du monde du travail» avec le «retour des emplois précaires» souligne Europe 1 ce vendredi 26 juin.

Ceux qui ont été inscrits dans cette catégorie en mars et/ou en avril ont basculé vers les catégories B (personnes ayant exercé une activité réduite de 78 heures maximum par mois) et C (personnes ayant exercé une activité réduite de plus de 78 heures par mois) de Pôle emploi en mai. 

Le nombre d’inscrits en B et C a donc mécaniquement augmenté en mai, avec une hausse 14,2%.

«Ces chiffres sont le signe d’un redémarrage progressif de l’activité, mais la situation reste difficile. Le déconfinement a mené mécaniquement à une reprise de l’emploi dans un certain nombre de secteurs comme le BTP, les commerces, les services à la personne, le transport et la logistique», a développé le ministère du Travail dans un communiqué.

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi (catégories A, B et C) a augmenté de 1% sur un mois, pour atteindre plus de 6,1 millions au total, «son plus haut niveau enregistré depuis 1996», souligne encore la Dares. 

Partagez cette info :

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
pollution région sud
Lire...

Inégalités, logement, pollution… la région Sud-Paca «peut mieux faire», épingle l’INSEE

Au regard des 17 "Objectifs de développement durable" définis par les Nations unies, le constat est "mitigé" sur plusieurs points clés en Provence-Alpes-Côte d’Azur, notamment l'enseignement puis l'insertion professionnelle des jeunes, les inégalités économiques, toujours très fortes, ou encore le niveau des émissions de gaz à effet de serre
chaises bleues nice
Lire...

ANALYSE — Et si on réinventait le tourisme?

Si la crise actuelle représente une véritable menace pour l’économie touristique, elle est en même temps l’occasion rêvée de réfléchir à ce qu'elle pourrait être demain... à condition de ne pas se contenter de discours
Nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité, ainsi que nos mentions légales.
Découvrez la newsletter de Nice-Presse