En bas du col de Montgenèvre, faisant la jonction entre la France et l'Italie, la cité médiévale de Briançon est célèbre pour sa Cité Vauban, patri­moine histo­rique datant du règne de Louis XIV.

C'est l'un des joyaux de la région Provence-​Alpes-​Côte d'Azur. La Cité Vauban, trésor d'architecture classé à l'UNESCO, est aujourd'hui un haut lieu de visite au cœur des Hautes-Alpes.

De la protection des terres royales…

Depositphotos 241327272 L
Illustration - Photo © Depositphotos.com

Les forti­fi­ca­tions de Briançon datent de l'époque de Louis XIV qui fît appel à l'ingénieur et archi­tecte Vauban pour leur conception. Elles font partie des "Sites majeurs de Vauban", inscrits au Patrimoine mondial de l'UNESCO, et se composent de l'enceinte de la ville, les forts des Salettes, des Têtes, du Randouillet, l'ouvrage de la commu­ni­cation Y et le pont d'Asfeld. Ces forts ont été construits pour repérer les envahis­seurs venus de l'étranger ou des terres.

À l'époque, le roi demande à Sébastien Le Prêtre de Vauban d'imaginer des construc­tions pour protéger la ville des attaques du Duc de Savoie. Par sa position, nichée dans les montagnes et à deux pas de l'Italie, Briançon est vulnérable.

L'architecte militaire se lance donc dans les dessins qui serviront de protection à la ville, en concep­tua­lisant deux demi-​lunes, comme des gradins sur lesquels sont positionnés les canons et l'artillerie lourde.

… À un décor touristique inégalable

Il suffit de se balader dans le parc de la Schappe, haut lieu de convi­vialité et d'animations estivales, pour admirer la cité sous un autre angle. Perchée sur son éperon rocheux, Briançon est aussi la plus haute commune de France, du haut de ses 1 300 mètres d'altitude, et l'une des plus hautes d'Europe.

Le temps d'un séjour dans le Briançonnais, nom du terri­toire, veillez à passer faire un tour dans la vieille-​ville. Également appelée "la gargouille", elle est le reflet de techniques ances­trales et de la vie quoti­dienne au fil des époques. Son archi­tecture pitto­resque en fait un haut lieu du tourisme, où les visiteurs peuvent profiter de coins de fraîcheur en été. De nombreux trésors y sont nichés, comme de vieilles fontaines, des églises, des cadrans solaires très répandus sur le territoire…

Sur place, quelques restau­rants et cafés vous recevront à la mode locale ! On y déguste les spécia­lités régio­nales comme les tourtons des Alpes, des terrines artisa­nales et des raclettes ! Le tout avec l'art de l'accueil chaleureux haut-alpin.

Terre d'animations

Le Briançonnais vaut également le détour pour ses nombreuses anima­tions qui s'y déroulent à longueur d'année. Les amateurs de sport assis­teront à un match de hockey de l'équipe locale : Les Diables rouges.

L'hiver, les skieurs profi­teront d'une belle étendue de pistes sur le domaine de Serre-​Chevalier au départ de Briançon. Trois autres villages le composent, d'où partent toutes les remontées mécaniques. Les vallées autour de la ville valent elles aussi le coup d'œil. Une bonne façon de chausser les raquettes en pleine période hivernale.

Et en été, les touristes parti­ci­peront à des activités riches en sensa­tions, comme l'escalade ou la via ferrata, le rafting sur les eaux de la Guisane ou le cyclo­tou­risme. Régulièrement, Briançon est d'ailleurs une ville étape du Tour de France, réputée pour ses diffi­ciles passages de cols en cols alentours, entre le Galibier, l'Izoard et le Granon.

À LIRE AUSSI : Luberon : découvrez Roussillon, l'un des plus beaux villages de France

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.