Le Décodage de Nice-​Presse, chaque jeudi en direct à 7h15 et 9h15 dans la matinale de BFM Nice Côte d’Azur.

Comme d'habitude ici on s'intéresse aux lectures locales de l'actualité mais pour le coup, il ne faut pas la sures­timer. Je m'explique : certes, pour l'influence des uns et des autres, les résultats de ces élections ont leur impor­tance, mais ce n'est sans doute pas à leurs élus du coin que les Azuréens donnent des leçons en ce moment

Un exemple à Cannes avec la protégée de David Lisnard, la députée Alexandra Martin, qui est largement devancée par le RN au premier tour. David Lisnard est pourtant son suppléant et il a été réélu maire avec plus de 80% des voix en 2020. Ce n'est pas spécia­lement un désaveu, c'est le contexte national et l'envie d'un nouveau gouver­nement qui joue en réalité

Pour lui, ces légis­la­tives arrivent bien trop tôt, il n'a pas eu le temps de struc­turer son parti "Nouvelle énergie", donc difficile d'y voir une vraie défaite dimanche, même si les candidats qu'il aura investi ne sont pas (tous) élus

L'enjeu pour David Lisnard, ça va être de parti­ciper dès cet été à recons­truire la droite anti-​RN, qui est aujourd'hui en lambeau 

Pour peser dans ce grand projet là, l'enjeu est capital pour les barons locaux, Michèle Tabarot au Cannet et Eric Pauget dans le pays antibois. Même en cas de défaite, ils sont populaires sur leurs terri­toires et pourraient obtenir d'autres mandats dans un futur très proche, mais on sent bien que ce sont les députés qui vont clairement peser dans la balance ces prochains mois

Finalement l'enjeu majeur, il est pour Eric Ciotti. Oui, il a de fortes chances d'être réélu dimanche, peut-​être même de remporter avec son camp les 3 "circos" niçoises. Mais pour avoir son propre groupe à l'Assemblée et donc vraiment peser dans sa coalition avec le RN, il lui faudra plus de 15 autres députés. Et ça, c'est une sacrée bataille.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.