Face à la précarité grandis­sante, le président des Restos du Cœur a lancé un appel aux soutiens. À Nice, une aide supplé­men­taire a été annoncée par Éric Ciotti. 

Alors que la munici­palité a apporté son soutien, notamment avec la mise à dispo­sition d'un nouveau local pour les Restos du Coeur à Nice, c'est maintenant au tour du Département. 

Ce jeudi 7 septembre, Éric Ciotti s'est rendu au centre de la rue Dabray pour annoncer une rallonge de 50 000 euros en plus des 80 000 alloués chaque année. "Nous avons entendu l'appel" précise le député des Alpes-​Maritimes et président des Républicains. Ouf de soula­gement pour les bénévoles.

Capture decran 2023 09 07 a 18.12.47
Photo : Nice-Presse

La pauvreté s'aggrave avec cette crise, et l'association créée par Coluche peine à répondre aux demandes. "L'augmentation des deman­deurs est de plus de 40 % sur 2022" détaille François Chantrait, adminis­trateur des Restos du Coeur dans le 06. "Nous servons l'équivalent de 2,8 millions de repas chaque année dans les Alpes-​Maritimes".

"On est pris en tenaille entre deux phéno­mènes". Premièrement, "l’inflation qui touche les prix de l’alimentation, plus 15 à 20 %. Nous sommes impactés puisque nous achetons la nourriture que l'on donne ensuite".

L'augmentation du prix du carburant et de l'énergie pose aussi problème. "Nous avons des camions qui roulent, des frigos, des équipe­ments pour chauffer…"

De plus en plus de très pauvres

Deuxième réalité : "l'explosion, la hausse consi­dé­rable des personnes accueillies". De nouvelles catégories de bénéfi­ciaires arrivent dans les centres. "Il y a les familles monopa­ren­tales, les travailleurs précaires, les étudiants qui sont en diffi­culté mais aussi les réfugiés…".

Capture decran 2023 09 07 a 17.40.50
Photo : Nice-Presse

Face à cela, des mesures ont dû être mises en place. "D'une part, on restreint les normes d’éligibilité, on va donc devoir dire non à certaines personnes. De plus, on va donner moins aux bénéfi­ciaires". Pour passer cette sale période, "nous sommes bien obligés de faire ça".

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.