Nice : contre la précarité étudiante, deux boulangers se mobilisent

Touchés par les difficultés auxquelles sont confrontés les jeunes, deux artisans-boulangers niçois ont décidé d’agir pour leur venir très concrètement en aide 
frédéric roy boulanger nice
Photo : M.P. pour Nice-Presse

Ne ratez aucune info

Inscrivez-vous à notre newsletter

Partagez cette info :

Total
91
Shares

Frédéric Roy est implanté avec sa propre boulangerie à Nice depuis maintenant huit ans. Il a décidé, avec un ami lui aussi boulanger, Daniel Cheminal, à la tête de L’Impérial, de porter assistance aux étudiants dans le besoin: «aujourd’hui, on constate que beaucoup de jeunes sont privés de revenus à cause de la crise sanitaire. Ceux dont les familles ne peuvent les aider se retrouvent dans des situations très, très difficiles.»

TÉMOIGNAGES. NICE : LA VILLE SE MOBILISE POUR LES ÉTUDIANTS, ESSORÉS PAR LA CRISE SANITAIRE

Frédéric a alors pris contact avec des associations qui l’ont dirigé vers l’épicerie solidaire des étudiants : «167 personnes survivent grâce à l’aide de l’épicerie solidaire. Certains d’entre elles n’ont que cette alternative pour se nourrir. C’est principalement pour ces jeunes-là que nous voulons intervenir.»

Les deux boulangers ont proposé à l’épicerie de venir récupérer leurs invendus chaque soir à 18 heures, en s’engageant également à relancer une fournée supplémentaire si jamais ce n’était pas suffisant.

«Peu d’artisans/commerçants se sont mobilisés de cette manière-là. Les principaux dons proviennent de la banque alimentaire. Comme ils sont approvisionnés en général le lundi, c’est plus difficile pour eux d’avoir de la marchandise le reste de la semaine. C’est pourquoi nous avons voulu leur proposer notre aide pour que les étudiants puissent avoir du pain tous les jours.»

L’action a commencé lundi et se poursuivra «tant que cela sera nécessaire».

Pas une première…

Mais il ne s’agit pas du premier acte de solidarité des deux boulangers. Il y a quelques mois, ils s’étaient également retroussés les manches pour venir en aide aux sinistrés de la tempête Alex, en leur fournissant des produits acheminés ensuite par hélicoptère.

TÉMOIGNAGES. NICE : LES ÉTUDIANTS, GRANDS OUBLIÉS DE LA CRISE SANITAIRE

«Dès le lendemain des intempéries, j’ai proposé, avec mon confrère Daniel, de livrer aux sinistrés des pains et des viennoiseries» Frédéric Roy, boulangerie «Le Capitole» à Nice

Après réflexion, l’artisan s’est rendu compte que le pain ne se conservait pas toujours très bien, et a donc décidé de fournir du pain de mie, «plus de 2.000»,  une denrée qui se conserve bien plus longtemps. «J’ai contacté Daniel et je lui ai proposé de lancer “l’opération pain de mie” avec moi. On a fait ça pendant une semaine.»

De beaux actes de charité, donc, pour Frédéric et Daniel, nos boulangers aux grands coeurs.

BON PLAN JEUNES : L’UNIVERSITÉ CÔTE D’AZUR VA RÉMUNÉRER LES “ÉTUDIANTS TUTEURS”

Partagez cette info :

Total
91
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
Nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité, ainsi que nos mentions légales.
Découvrez la newsletter de Nice-Presse