Nice : Poursuivi en justice par Estrosi, le militant de gauche Nakache soutenu des communistes au RN

nakache poursuivi par estrosi
Photos : droits réservés

pollution air Nice

Ne ratez aucune info avec notre newsletter

Une fois par semaine, l'essentiel de l'actu qui vous concerne

FLASH – Une large palette politique pour défendre David Nakache. Le maire de Nice Christian Estrosi (LR) poursuit en justice le militant de gauche et ex-colistier de Viva! pour des propos de campagne, qu’il estime diffamatoires.

Au début de l’année, le président de l’association humaniste “Tous Citoyens!” avait dénoncé la “corruption et le clientélisme” qui sévirait dans notre ville. Plusieurs responsables politiques niçois lui apportent leur soutien, avec des arguments divers. Il a lui-même ouvert une cagnotte en ligne pour financer sa défense.

estrosi poursuit nakache

Patrick Allemand, Parti socialiste

(Ancien conseiller municipal, ex-vice président de la région Sud PACA)

“Soutien à David Nakache pour son procès en diffamation intenté par Christian Estrosi. Je ne parle pas du fond. C’est la démarche qui doit être combattue. Instrumentaliser la justice contre la liberté d’expression est dangereux pour la démocratie.”

Philippe Vardon, Rassemblement National

(Conseiller régional et municipal)

“Tout le monde sait bien ce qui me sépare de David Nakache et de ses combats. Pour autant, je considère qu’il est scandaleux de vouloir museler le débat public – en empêchant que soient ainsi énoncées certaines opinions, et peut-être même quelques vérités, qui dérangent – comme a tenté de le faire Christian Estrosi à travers cette plainte sans le moindre fondement juridique.”

“Oui, on a le droit de penser qu’il y a du clientélisme et de la corruption à Nice (et évidemment et malheureusement pas qu’à Nice), et on a même le droit de le dire.”

Parti communiste, section de Nice et Viva!

PCF : “Nous réaffirmons avec David que le débat public est un débat contradictoire où les positions des uns et des autres doivent pouvoir être exprimées sans pressions ni menaces. Il en va de la vie démocratique. Or Christian Estrosi, en sa qualité de maire de la Ville et au frais du contribuable niçois, a déposé deux plaintes contre notre colistier en faisant appel à un cabinet d’avocats parisien renommé.” (suite)

Viva! (formation politique de la gauche niçoise, née en décembre 2019): “Christian Estrosi le traîne en justice pour diffamation sur la base d’un tweet qui souhaitait qu’à Nice, on en finisse avec le clientélisme et la corruption ! La tentative de museler ViVA! a échoué, on ne fera pas taire la voix de l’opposition citoyenne.

Rien ne pourra étouffer les “affaires” comme celles qui ont été révélées récemment. La liberté d’expression est un droit constitutionnel à laquelle s’ajoute le droit de dénoncer tout soutien à la délinquance, fut-elle en col blanc.”

Actus, bons plans, échanges, photos,..., rejoignez les 4,500+ membres de notre groupe Facebook Nous, les Niçois!
Publicité
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ÇA POURRAIT VOUS INTÉRESSER
nice logements sociaux
Lire l’info

Logements sociaux : l’épineux cas niçois

Grande absente des débats lors de la campagne électorale, la question des logements sociaux à Nice divise et interroge. Mais bien que souvent évité et parfois source de polémiques, le sujet n'en reste pas moins essentiel. Alors, où en est-on exactement ?
pollution air Nice

Ne ratez aucune info!

Inscrivez-vous à notre newsletter

Total
2
Share