Déjà sous le coup d'une enquête préli­mi­naire pour d'éventuels faits d'apologie du terro­risme et d'incitation à la haine ou à la violence fondée sur la religion, Atal fait maintenant l'objet d'une plainte déposée par le Conseil repré­sen­tatif des insti­tu­tions juives françaises (CRIF).

Relire > Apologie du terro­risme : Youcef Atal (OGC Nice) visé par une enquête, "achar­nement" et "racisme" d'après les médias algériens

La situation de Youcef Atal à l'OGC Nice n'a jamais été si précaire, malgré l'extrême discrétion du club.

La branche sud-​est du CRIF a, elle aussi, accusé Atal d'"incitation à la haine et à la violence contre un groupe de personnes basées sur leur religion". L'association estime que les person­na­lités publiques, en parti­culier celles qui ont des médias sociaux impor­tants, ont la respon­sa­bilité de défendre des valeurs exemplaires, développe-​t-​elle dans un commu­niqué ce mardi 17 octobre.

Le sportif avait partagé, ce week-​end, une vidéo sur Instagram d'un prédi­cateur appelant à un "jour sombre pour les juifs" en plein conflit entre le Hamas et Israël. Le post a été supprimé plus tard, et l'Aiglon a publié des excuses, assurant qu'il condamne toutes les formes de violences et soutient les victimes. 

Il doit rencontrer des respon­sables de l'OGCN cette semaine, pour s'expliquer.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.