Des couleurs étince­lantes, une nature et des roches omnipré­sentes, le massif de l’Estérel s'étale entre les Alpes-​Maritimes et le Var. Un lieu surprenant qui offre dépay­sement et grands bols d’air. 

Bien que son nom fasse penser à un géant, le massif de l’Estérel ne grimpe finalement “qu’à” 618 mètres d’altitude grâce au mont Vinaigre. Mais ce n’est pas pour atteindre les cimes que l’on se rend au coeur de cette étendue de 32 000 hectares. 

Dans cette immense zone, dont la moitié est classée Natura 2000, ce qui saute aux yeux ce sont avant tout les paysages étonnants qu’elle propose : des crêtes hachées, des falaises plongeant dans la mer… 

Des roches rouges aux multiples teintes 

Massif de lEstrel
Illustration - Photo © Depositphotos.com

Un décor à la fois rocailleux, mais tout en contrastes avec sa roche rouge, tirée de son passé volca­nique, teintée ici et là de vert, de bleu, de violet, se mêlant à la verdure de la nature. Tout cela donne à ce lieu un charme parti­culier qu’il est difficile de retrouver ailleurs.

Malgré les reliefs abrupts qui ne lui donnent pas forcément un aspect accueillant, il se laisse appri­voiser par les multiples chemins de randonnées. Véritable paradis pour les marcheurs émérites, le massif est traversé par plusieurs sentiers, dont ceux du rocher Saint-​Barthélemy, du Pic du Cap Roux (panoramas excep­tionnels garantis !) et la route de la Corniche d’Or.

Si vous envisagez d’accéder au point culminant, sachez que vous devez compter 30 minutes à pied depuis la maison fores­tière de Malpey, un coin qui semble conserver de nombreux secrets. 

Depositphotos 678427154 L
Illustration - Photo © Depositphotos.com
Depositphotos 210726128 L
Illustration - Photo © Depositphotos.com

La promesse de panoramas remarquables

À LIRE AUSSI : Besoin de vous ressourcer ? Voici 13 des plus beaux spots près de Nice et des Alpes-Maritimes

Autre point à relier au moins une fois, le pic de l’Ours, l’un des plus hauts sommets de l’Estérel (492 mètres). La boucle est faisable en 1h30, mais il n’est pas obligé de se forcer car le secteur invite à la flânerie entre la faune et la flore locales. 

Le point commun de ces excur­sions, et de toutes celles possibles ici ? La beauté des sites et de l’horizon qu’offre la frontière naturelle entre le Var et les Alpes-​Maritimes. Des forêts de mimosas, la Côte d’Azur, Cannes, Antibes ou encore le Mercantour, tous sont en toile de fond. 

Finissons en évoquant l’unique village localisé au cœur du massif, Les Adrets-de-L’Estérel. Noyée au sein d’un bois constitué de chênes liège, cette petite commune prend des allures de Corse. Ici, pas de garrigue, mais du maquis, qui voit pousser le myrte, le pista­chier et l’arbousier. Un empla­cement dans lequel règne le calme et la quiétude, à peine troublées par les cigales.

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.