Le député sortant de Nice-​Centre et le patron de la Région s'étaient déjà adressé un coup de pression devant les journa­listes il y a quelques mois. Nouvelle escalade, quelques jours avant le premier tour des législatives.

Jeudi 27 juin, le président du conseil régional Renaud Muselier attaquait Eric Ciotti au lance-​flammes, depuis un meeting organisé au Meridien : "Il est devenu le champion du monde des crotales. C'est un lâche, un Brutus, et comme lui, il sera assassiné d'ici deux ans". Allusion à son accord électoral, passé entre Les Républicains et le Rassemblement national de Marine Le Pen.

Réponse de l'intéressé à notre micro, ce vendredi : "Cela vaudrait des quali­fi­ca­tions pénales, puisque c'est presque un appel au meurtre. Ça me laisse froid venant de monsieur Muselier qui est d'une vulgarité infâme, qui n'a jamais rien fait, n'a jamais rien réussi, et qui mène aujourd'hui une politique minable à la Région".

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.