La sanction est tombée. Mohamed Ghraieb et Chokri Chafroud sont condamnés en appel à une peine de réclusion crimi­nelle, elle-​même renforcée par une sûreté. Mais ils font le choix du pourvoi en cassation.

Dix-​huit ans de prison, avec l'ajout d'une sûreté de deux-​tiers. C'est la peine annoncée ce jeudi 13 juin par la cour d'assises spéciale, à Paris. Une confir­mation, alourdie, de ce qui avait été décidé en première instance. Le terro­riste de la Promenade des Anglais est mort le soir de sa propre attaque, neutralisé par la police. Mais la justice devait encore passer pour ce qui est d'éventuelles aides extérieures.

Mohamed Ghraieb et Chokri Chafroud, proches du tueur, ont été reconnus coupables exactement d’"association de malfai­teurs terro­riste" — ils avaient plaidé l'acquittement. Concrètement, ils étaient soupçonnés d'avoir contribué à la recherche du matériel néces­saire et à l'établissement du mode opéra­toire de l'attaque.

Ils sont aussi frappés d'une inter­diction de séjour dans le dépar­tement des Alpes-​Maritimes, de 15 ans pour le premier, définitive pour l'autre.

Réaction du maire de Nice, Christian Estrosi, dans la foulée : "Je sais qu’aucune condam­nation ne saurait soulager la grande souffrance des victimes de cette tragédie. J’espère toutefois que cette décision leur permettra de faire un pas de plus sur le chemin de la résilience".

"Je tiens également à saluer la dignité du dérou­lement de ce procès, le travail des magis­trats de la Cour et du Parquet ainsi que le courage des parties civiles. Nice demeurera pour toujours marquée par cet attentat perpétré le soir de notre Fête nationale. Jamais nous n’oublierons, jamais nous ne pardonnerons".

On apprenait en milieu de soirée par BFM Nice Côte d'Azur qu'ils se pourvoient tous les deux en cassation. Le 14 juillet 2016, 86 personnes ont perdu la vie, 450 avaient été blessées. 

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.