À l'occasion de ses vœux à la presse, le président de la Région Sud Renaud Muselier a fait part de son ambition : faire de Provence-​Alpes-​Côte d’Azur la "région du bonheur", notamment grâce au sport. 

"L'ADN du Sud contre toutes les tempêtes". C'est avec déter­mi­nation que Renaud Muselier a présenté ses voeux à la presse jeudi 25 janvier. Le président de la Région Sud a passé en revue les sujets de préoc­cu­pation. L'occasion de rappeler "notre objectif assumé et ambitieux : devenir la première région d’Europe neutre en carbone, en 2040, plutôt qu’en 2050."   

Alors que depuis quelques jours la colère des agricul­teurs se fait entendre partout en France, Renaud Muselier a également longuement détaillé les solutions et les aides pour la profession.

Des voeux à la presse qui ont permis d'aborder le sujet de la mobilité ("Les premiers coups de pioche du chantier ferro­viaire du siècle, la Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur"), de l’économie, du tourisme ("première région de France derrière Paris"), de l’entrepreneuriat, de la sécurité, de la culture ("numéro un dans l’Hexagone au nombre d’emplois dans ce secteur"), de la santé, sans oublier l’éducation.

À LIRE AUSSI - JO, écologie, santé : ce que l'on retient des voeux de Renaud Muselier, président de la Région Sud

Le volet sportif a eu toute sa place. Entre la finale du championnat de France de rugby à Marseille, les Jeux olympiques, le Tour de France, les mois à venir seront riches en événe­ments, comme a pu l’être 2023, et comme le seront les années futures, notamment avec les JO d’hiver en 2030.

Autour de cette commu­ni­cation, Renaud Muselier a voulu démontrer que "le diamant Région Sud a un sens, porte une vision, avec une stratégie de terri­toire."

Ajoutant qu’il dressait là "une vision optimiste et lucide", l’homme politique souhaite que notre Provence-​Alpes-​Côte d’Azur soit la "région du bonheur". Pour cela, il promet d’opposer “la déter­mi­nation et l’action” à la "résignation et au pessi­misme", ainsi qu’à "l’angoisse", "la joie de vivre et l’engagement".

La zone commentaires n'est pas ouverte pour cet article.